C'est tout chaud !

Qu’emporter comme livres à NY ?

Vous partez à New York et souhaiteriez vous immerger totalement dans la ville, en ne lisant que des livres se passant à New York ? Vaste programme : la grosse pomme a inspiré tellement d’auteurs que vous auriez probablement suffisamment de lecture pour le décennie à venir. Aussi, sur Café Powell, on s’est dit qu’on allait vous mâcher le travail et vous proposer une petite sélection incontournable, pour tous les goûts.

Bien-sûr, l’incontournable livre de votre été est probablement le guide du Routard. Pour gagner du temps et découvrir de bonnes adresses, ce guide de voyage est fiable et efficace. Pour preuve, nous l’avions en 2010 et avons très bien mangé dès que nous avons suivi ses recommandations. On a choisi de nous-même une seule fois, et on s’en est mordu les doigt…

N’oubliez pas non plus Les Chroniques de New York dont on vous a parlé dimanche !

Sélection romans

Si vous aimez les romans contemporains, Paul Auster et Tom Wolfe vous tendent les bras. Le premier a écrit tellement de livres sur New York qu’on ne les compte plus. On vous conseillera en particulier La trilogie new-yorkaise et Brooklyn follies. La Trilogie est un petit bijou d’écriture, et si Brooklyn follies est un cran en dessous, il est peut-être plus accessible. Paul Auster est l’auteur new-yorkais par excellence. Ne passez pas à côté !

Tom Wolfe écrit peu, mais quand il écrit, il produit d’excellents romans, rarement de moins de 800 pages. Son dernier vous entraînera à Miami, mais ici, on s’intéresse à New York, et au classique de Tom Wolfe, Le Bûcher des vanités, une œuvre monumentale, qui met en scène la longue descente aux enfers d’un trader, qui, perdu dans le Bronx, a renversé un jeune homme alors qu’il conduisait avec sa maîtresse. L’affaire va devenir médiatique et prendre beaucoup d’ampleur. Tom Wolfe est toujours un bon choix pour l’été, surtout quand on a huit heures

d’avion à meubler, mais il sera probablement un peu volumineux pour votre sac à main.

Enfin, on songera également à L’Histoire de l’amour, de Nicole Krauss, un excellent roman.

Sélection historique et classique

Pour découvrir le New York d’autrefois, rien de mieux que John Dos Passos et son Manhattan Transfer. Roman exigeant, qui n’est pas sans évoquer Virginia Woolf ou James Joyce pour son style d’écriture si particulier, Manhattan Transfer est de ces romans que l’on apprécie de plus en plus avec le temps. Vous découvrirez le quotidien de New York au début du XXe siècle. Pour poursuivre votre découverte du New York d’autrefois, nous vous conseillons Chez les heureux du monde, d’Edith Wharton, dans un genre très différent, qui vous plongera dans les magouilles matrimoniales des bonnes familles new-yorkaises. Le roman est finalement tragique, mais c’est tout de même un must-have.

Enfin, n’hésitez pas à embarquer le très bon Les Règles du jeu, d’Amor Towles : ce sont cette fois les années 30 qui sont mises à l’honneur. Attention, ce roman est très addictif ! On rajoutera un petit dernier pour la route : Rien n’est trop beau, de Rona Jaffe, qui mêle les destins de plusieurs jeunes femmes dans les années 50.

Sélection polar

Mélangeons allègrement les catégories avec Manhattan Freud, de Luc Bossi, qui met en scène Freud lui-même menant l’enquête dans le New York des années 1909. A noter, une superbe vue du Flatiron en couverture. De retour à notre époque, ne passez pas à côté des Visages de Jesse Kellerman : un marchand d’art new-yorkais met la main sur des dessins splendides. L’auteur des peintures a disparu, et il s’avère rapidement que les enfants représentés sur les toiles ont été assassinés des décennies auparavant. Ce n’est pas vraiment un thriller, mais l’enquête est belle et bien présente.

Sélection jeunesse

La première série qui vient en tête est celle d’Anna Godbersen, Rebelles, qui met en scène des débutantes prêtes à tout par amour et par attrait du pouvoir, dans le Manhattan des années 1890. Mais de fil en aiguille, on songe aussi à sa deuxième série, Tout ce qui brille. Dans les années 20, deux jeunes filles fuient l’Ohio pour la vie trépidante de New York. La saga Une irrésistible envie de sucré, de Meg Cabot, à mi-chemin entre de la littérature adolescente et de la littérature adulte. Dans un registre plus sombre et complètement différent, on citera Fuck you New York, de Kamel Hajaji, qui raconte la mauvaise expérience d’un jeune garçon dans le New York post-11 septembre.

Espérons qu’avec cette rapide sélection, vous aurez assez de lectures. Si ce n’est pas le cas, la page « Lettres new-yorkaises » recense régulièrement des billets de blog sur le sujet.

Par Emily Vaquié

A propos Emily Costecalde (563 Articles)
Emily est tombée dans le chaudron de la littérature quand elle était toute petite. Travaillant actuellement dans le monde du livre, elle est tout particulièrement férue de littérature américaine.
Contact :Twitter

1 Commentaire le Qu’emporter comme livres à NY ?

  1. Quand je lis New York, j’associe immédiatement Francis Scott Fitzgerald ! Dans le genre aussi John O’Hara 😀
    Je pense aussi à L’attrape-coeurs de Salinger 🙂
    Chez les heureux du monde me tente beaucoup !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*