C'est tout chaud !

Rentrée littéraire, nous voilà !

Édito

Chaque année, à la même période, c’est la même chose : à partir de mai, juin on ressent les premiers frémissements de la rentrée. Il se murmure des noms, on voit passer des quatrièmes de couverture. Et fin août, commence le ballet des sorties. Pour qui aime lire, la rentrée littéraire est souvent un moment excitant, où l’on sait que le porte-monnaie sera mis à mal. Les livres s’invitent partout, pendant quelques semaines, dans les dossiers des hebdomadaires comme au journal télévisé de TF1. Alors, que vaut cette année la rentrée littéraire, cette institution au pays de l’exception culturelle ?

555 : c’est le nombre de romans publiés cette année entre fin août, et la saison des prix littéraires. Un nombre qui pourrait paraître excessif, mais qui est en réalité moins important que les années passées. Depuis quelques semaines, les journalistes rabâchent ce chiffre : doit-on être soulagé de cette baisse ? Est-ce au contraire le signe que la crise du livre s’accentue ? Une chose est certaine, même si, sur Café Powell, nous sommes très motivés, nous ne pourrons pas tout lire. Cependant, nous comptons bien vous faire part de nos découvertes, bonnes comme mauvaises. Séverine vous a déjà parlé du nouveau roman de Véronique Ovaldé, La Grâce des brigands, un des livres les plus attendus. J’ai déjà publié un article sur le tout nouveau Colum McCann, un des grands enjeux de la rentrée.

Quels sont les grands noms de la rentrée littéraire ? Amélie Nothomb est bien évidemment de la partie, au même titre que Eric-Emmanuel Schmitt ou Claudie Gallay. Richard Ford signe son grand retour avec Canada, dont on vous parlera très bientôt. Tout le monde ne parle que du fameux L‘extraordinaire voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire Ikea, de Romain Puértolas, dont les droits ont été vendus dans 30 pays avant même sa sortie en France. La blogosphère et les médias plus traditionnels bruissent des premiers article sur cette rentrée qui reste très foisonnante. C’est la première rentrée littéraire que voit Café Powell, nous ferons en sorte d’être le plus varié, le plus complet possible. Le mois Nouvelle Orléans touche à sa fin, place à la rentrée…Bonne lecture à tous !

Emily Vaquié

A propos Emily Costecalde (589 Articles)
Emily est tombée dans le chaudron de la littérature quand elle était toute petite. Travaillant actuellement dans le monde du livre, elle est tout particulièrement férue de littérature américaine.
Contact :Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*