C'est tout chaud !

The Carrie Diaries, saison 2 : entrée en scène de Samantha Jones

Cet été, nous vous avions parlé de la série The Carrie Diaries, qui mettait en scène Carrie Bradshaw, la célèbre journaliste décomplexée de Sex and the city, à l’adolescence. La première saison nous plongeait dans le quotidien de Carrie, une adolescente sympathique qui essayait de se remettre de la mort de sa mère, et de gérer sa vie de lycéenne sans avoir envie d’étriper sa petite sœur Dorit. La jeune fille, âgée de seize ans en 1984, avait au tout début de la série un énorme coup de chance, en attirant l’œil de Larissa Loughlin, une journaliste en vogue, connue comme le loup blanc dans tous les clubs branchés de Manhattan. Carrie était devenue ainsi sa stagiaire, travaillant pour le prestigieux magazine Interview, à raison d’un jour par semaine.

Au début de la saison 2, Carrie passe l’été en « ville » : New York la fascine, par sa liberté de mœurs et d’opportunités. C’est l’occasion pour les créateurs de la série de continuer à combler le gap entre The Carrie Diaries and Sex and the city en introduisant un personnage culte de la série originelle : Samantha Jones. Croqueuse d’hommes, sans complexes et sans tabous, Samantha s’avère être la cousine d’une camarade de classe de Carrie. Les fans attendaient beaucoup de la prestation de Lindsey Gort, la jeune actrice choisie pour incarner Samantha Jones, après l’inoubliable Kim Cattrall. Force est de constater que Sam Jones est parfaitement à sa place dans les années 80 (mon dieu, ses tenues !), et que Lindsey Gort est tout à fait convaincante : la filiation est évidente, jusque dans certaines mimiques de l’actrice.

the-carrie-diaries

Fort heureusement, The Carrie Diaries ne suit que de très loin la trame du roman Summer and the city, écrit par Candace Bushnell. Les deux romans mettant en scène une Carrie Bradshaw adolescente (Le Journal de Carrie et Summer and the city) sont un des rares exemples où l’adaptation surpasse de loin les livres dont elle est issue. La série donne plus de piment aux personnages, et garde un pied à Castlebury, dans l’univers du lycée. Cela permet à The Carrie Diaries de continuer à aborder des sujets qui parlent à ses jeunes spectateurs, comme les parents qui refont leur vie, l’intolérance, et les grossesses adolescentes, alors que le roman restait très superficiel et creux.

La force de la série réside dans ses personnages secondaires, et dans la richesse des sous-intrigues. Chaque personnage a une vraie identité, de vrais problèmes, et une évolution sensible au fil de la série. Carrie n’en est pas moins intéressante : elle aussi évolue beaucoup. Elle se cherche en tant que jeune femme, et en tant que jeune auteur. Sa vie amoureuse est toujours aussi compliquée dans la saison deux. Et si le roman de Candace Bushnell faisait sortir Sebastian du paysage, les spectateurs seront ravis de le retrouver dans la série.

En somme, ce début de saison deux est tout à fait convaincant, dans la lignée de la saison une. Elle est actuellement en cours de diffusion aux Etats-Unis. The Carrie Diaries est décidément une série pleine de fraîcheur, à suivre pour retrouver son âme d’adolescente !

Par Emily

A propos Emily Costecalde (620 Articles)
Emily est tombée dans le chaudron de la littérature quand elle était toute petite. Travaillant actuellement dans le monde du livre, elle est tout particulièrement férue de littérature américaine.
Contact :Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*