C'est tout chaud !

Mon ami le zombie : du zombie jeunesse !

Les zombies, on le sait, sont à la mode. De The Walking Dead à Zombie Ball, en passant par World War Z et Déchirés, les zombies sont les dernières créatures à la mode.
Alors pourquoi ne pas en faire aussi profiter les plus jeunes ? C’est ce que proposent Vincent Malone et Miré, avec un superbe album à lire dès 6 ans !

«Petit, j’étais souvent triste. Je restais assis, des heures, des jours, tout seul, comme ça… À me raconter des histoires. Des histoires de zombies. J’écoutais bien les bruits (les zombies essaient toujours de te manger par surprise). Mais je n’ai rien entendu du tout avant mon zombie. Mon zombie est tombé, pouf, juste à côté de moi… Et ça m’a bien surpris !»

Voilà un petit garçon encombré d’un zombie. Et, comme chacun sait, un zombie, ça a toujours faim. Notre jeune protagoniste va donc lui présenter vaches, moutons, cochons, poules qui, tous, terminent en une longue file de zombies. Mais ce n’est pas bien grave, car notre personnage triste reste disposé à faire de ce zombie son ami. Reste à ramener l’ami zombi à la maison, et à lui apprendre les bonnes manières – ne pas mordre les gens, par exemple, à grands renforts de ruban adhésif et de corde.

mon-ami-le-zombie-vincent-malone-miré

Le centre de l’album se présente comme un cahier de survie, dessiné par l’enfant lui-même, et destiné à donner quelques astuces et conseils avisés si on souhaite faire d’un zombie son meilleur ami. C’est extrêmement drôle, et les réflexions sont bien tournées. On apprend donc qu’un zombie chinois n’a pas besoin de baguettes pour manger, ou qu’un zombie planté devant la télé se transforme en zombie de zombie !

Et puis, l’histoire reprend, autour de la présence du zombie à la maison, cette fois. Un zombie amical, qui partage tous les jeux du jeune enfant, chasse sa tristesse, et devient réellement son meilleur ami, malgré sa grande différence. La fin de l’album est extrêmement poétique !
Voilà donc un superbe album sur les zombies, à lire dès 6 ans. L’histoire est drôle, mais aussi sensible, et elle est parfaitement soulignée par le trait de Miré. En bref, c’est drôle, bien mené, poétique : une belle réussite !

Mon ami le zombie, Vincent Malone & Miré. Seuil Jeunesse, 28 août 2014.

Par Oihana

A propos Oihana (403 Articles)
Lectrice assidue depuis son plus jeune âge, Oihana apprécie autant de plonger dans un univers romanesque, que les longues balades au soleil. Après des études littéraires, elle est revenue vers ses premières amours, et se destine aux métiers du livre.

2 Commentaires le Mon ami le zombie : du zombie jeunesse !

  1. Pour le coup je ne sais pas si c’est une super bonne idée. Enfin un zombie c’est quand même un mort et je pense qu’à un âge où c’est déjà un concept compliqué à appréhender, broder des choses fantastiques autour… rah j’sais pas. Un joli livre pour commencer à faire comprendre des choses oui. Un livre sur les zombies… Et ça vient de la fille qui FONCE dès qu’elle entend ce mot pourtant 😀
    Bon après j’accorde que ça a l’air trop mignon ^^

  2. La force de l’album en fait, c’est justement qu’il n’est pas trash, et que ça n’évoque pas spécialement la partie « mort en décomposition ». Le zombie est pris comme n’importe quelle créature surnaturelle, à ceci près qu’elle essaie de mordre tout ce qui bouge.
    Je ne voulais pas spoiler dans l’article mais je vais le dire en commentaire : ce qui est intéressant, là, c’est l’histoire d’amitié qui va se nouer entre deux personnages que tout oppose et qui, selon toute logique, ne devraient même pas s’approcher. Et c’est non seulement très mignon, mais en plus hyper bien amené !
    Pour l’âge, l’éditeur le préconise dès 6 ans : je ne le filerais certainement pas à des maternelles x) Mais ça peut être un premier album pour un enfant qui entend parler des zombies et qui est un peu curieux (et ça lui évitera d’être terrifié par les séries que regardent ses frères/sœurs/cousins/tantes – rayer la mention inutile !).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*