C'est tout chaud !

Z Nation, un nanar à ne pas louper !

Elle est arrivée ! Le trailer a embrasé la toile, promettant zombies coureurs, bébé zombie, jeu d’acteur et effets spéciaux douteux. Une série nanar par les créateurs du très estimé Sharknado ! Voici Z-Nation.

Dans un laboratoire, une scientifique parvient à mettre au point un vaccin contre le virus Z. Il est réalisé efficace après qu’une petite dizaine de zombies s’en soit pris au cobaye et que celui-ci soit toujours en vie. Parce que, oui, dans Z-nation il va falloir croire qu’un mec sanglé à une table et attaqué par des zombies ait pu s’en sortir avec simplement quelques traces de morsures. On nous demande aussi de croire en beaucoup de chose.  Mais bon, on est devant Z-Nation, la série n’a pas été vendue comme un produit sérieux, ce n’est pas The Walking Dead. Et quelque part, tant mieux. Alors suspendez votre incrédulité parce qu’on en est à cinq minutes de série, et c’est déjà parfaitement hilarant.

 Une ellipse est faite, et nous voilà un an plus tard dans un camp de réfugiés, dans lequel débarque un brave militaire accompagné du cobaye qu’il  doit amener en Californie. Chaque personnage est un archétype, on a le nerd, le militaire, le gentil au grand cœur, la fille badass, une fausse Michelle Rodriguez (c’est toujours important), le cynique, un brun ténébreux tout droit sorti d’un assassin’s creed etc.

Après une explication rapide de la situation un petit groupe de volontaire décide de l’aider, sans même savoir, si l’ordre de mission est toujours valide. Les gens sont cools quand même.

Z Nation

(je suis un brave militaire, pourvu d’une mission importante qui risque de vous coûter la vie, suivez-moi.)

Petite nouveauté cependant, ici, les zombies semblent être intelligents. Ils piègent en s’allongeant pour faire croire qu’ils sont morts, puis bondissent sur quiconque les approche. Intelligence, ou paresse, le scénario ne le révèle pas encore.

Cela donne lieu à des jump scare pas cher et à quelques scènes d’actions plutôt efficaces. Surtout les scènes de bébé zombie, qui tiennent absolument toutes ses promesses en terme de mauvais goût.

 (bouh)

(bouh)

Comme c’est devenu habituel, les zombies ne sont jamais appelé comme tel, mais des « Z », parce qu’appeler un chat, un chat, c’est devenu trop mainstream. Les munitions et l’essence sont bien entendues illimitées, et une attaque de zombie dans un petit camp paumé provoque des explosions en gif animé (un hommage à Michael Bay, peut-être ?)

 En conclusion, si vous êtes fan de nanars, la série est un immanquable. Il n’est pas dit qu’elle tienne sur la longueur, mais elle promet d’ores et déjà d’assurer quelques bons fous rires et c’est tout ce qu’on lui demande !

 Par Gaëlle Bosie

3 Commentaires le Z Nation, un nanar à ne pas louper !

  1. Le bébé zombie est franchement terrifiant. Moi les enfants pas humains t’façon… Tu sais comme les fillettes fantômes… Y’a t-il une chose plus terrifiante que ça sur Terre? NON MADAME!
    Cette série, une blogueuse m’en a parlé il y a peu donc j’en ai parlé à mon entourage. Apparemment c’est juste catastrophique! Je vais quand même tenter par amour pour les zombies <3 Mais le côté "il est allongé, tu te doutes qu'il fait semblant, la caméra s'approche, tu fixe l'écran en plissant les yeux et tu sursautes quand il se relève…" Rahh j'ai horreur de ça!

  2. Ça m’a l’air d’une série taillée sur mesure pour mes goûts déviants ! Je vais y jeter un œil, merci pour l’avis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*