C'est tout chaud !

Comment succomber à Jasinda Wilder ?

Avant toute chose, petit rappel sur le genre New Adult. Ce genre, conjointement relayé par les lecteurs et l’industrie éditoriale, vise un lectorat adulte de 18 à 30 ans environ. L’idée est d’aborder des thèmes plus matures que dans les romans Young Adult (12-18 ans), comme par exemple le départ de chez les parents, les amours interdits et l’éclosion de la sexualité. Pour ne citer que les plus connus : Beautiful Disaster de Jamie McGuire ou 50 nuances de Grey de E.L. James.

Maintenant, Te succomber, de quoi ça parle ? Nell et Kyle se côtoient depuis qu’ils sont nés. Ils ont grandi ensemble, leurs parents sont amis, leur maison sont voisines. Bref, l’univers semble les destiner à tomber amoureux. Mais Nell hésite… Un jour, elle ne tient plus et une histoire passionnelle débute. Ensemble, ils découvrent l’amour et le sexe. Malheureusement, Kyle meurt dans un tragique accident. Désespérée, Nell se noie dans le chagrin, au point de se scarifier et de commencer à boire. Pourtant, elle pourrait bien trouver un réconfort inattendu en la personne de Colton, frère aîné de Kyle. Colton est un ex-délinquant, actuellement mécanicien et chanteur dans un bar new-yorkais. L’amour entre ces deux êtres que tout oppose est-il possible ?

Les rédacteurs de Café Powell, moi en particulier, sont des novices en matière de New Adult. Par conséquent, il me sera impossible de comparer avec d’anciennes lectures du même genre ou de faire une analyse de l’évolution du genre ou que sais-je encore. Parlons juste de Te succomber, les plus et les moins de ce roman.

Les moins tout d’abord (pour finir ensuite sur une note positive). Peu de choses sont vraiment regrettables à la lecture de ce roman. Notons simplement une tendance trop marquée pour l’utilisation du pathos et surtout, une présence parfois trop marquée de scènes de sexe explicites. Pour moi, l’intérêt de ce livre réside dans les personnages, et non dans leurs ébats décrits en long, en large et en travers (dans tous les sens du terme).

falling,-tome-1---te-succomber-382855-250-400

Donc, les plus de ce roman maintenant. Surprise, dans le bon sens du terme, je trouve de nombreux points positifs pendant la lecture de Te succomber. Pour commencer, le style est assez agréable, bien que parfois simpliste et les « actions » s’enchaînent bien grâce à une narration pertinente. Les personnages surtout, sont intéressants : l’auteur nous plonge dans leur tête et explore à la perfection la psychologie de Nell et Colton. Nell incarne à la perfection la petite fille bien qui doit affronter monts et malheurs pour enfin, trouver la paix. Colton quant à lui est un dur à cuire, une montagne de muscles et de sex-appeal brut et sauvage qui plaira aux lecteurs et lectrices.

A noter également que le roman est construit à deux voix : Nell et Colton prennent chacun la parole, Nell pour la partie dans le passé, puis Colton introduit la partie au présent et Nell achève l’intrigue. Ce parti pris donne une dynamique alléchante à la narration et permet surtout de s’attacher aux personnages.

Bref, même si on n’en attendait pas tant, Te succomber est une assez bonne surprise.

Te succomber, Jasinda Wilder. Michel Lafon, janvier 2014. Traduit de l’anglais par Anna Souillac. 

Par Séverine

A propos Severine Le Burel (140 Articles)
<p>Littéraire dans l’âme, j’attends d’un roman, film, ou fiction de l’émotion, des bouleversements, un ouragan de sentiments… Bref, j’aime qu’une histoire me touche et me transforme.</p>

2 Commentaires le Comment succomber à Jasinda Wilder ?

  1. Je pense que je le testerai, j’ai envie de voir comment se déroule le roman =)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*