C'est tout chaud !

Merveilleux Château des étoiles d’Alex Alice !

Alex Alice a déjà quelques bande-dessinées à son actif : il a signé les dessins des séries Siegfried et Le Troisième Testament. Fin 2014, il sort chez Rue de Sèvres (le label B.D. de l’Ecole des Loisirs) le premier album de sa série Le Château des étoiles.
Série un peu particulière, puisque le premier tome est d’abord paru sous forme de 3 épisodes de feuilleton, courant 2014, et que le second volume paraîtra lui aussi sous forme de gazette. Et on a hâte que cette suite paraisse !

Le Château des étoiles, c’est l’histoire de Séraphin, dont la mère exploratrice, cherche à atteindre avec sa montgolfière l’éther, une substance qui, selon Aristote, est le 5è élément. Mais l’éther se situe à des milliers de pied d’altitude, et Marie Dulac perd la vie en essayant de le trouver.
Des années plus tard, Séraphin a toujours la tête dans les étoiles, au grand dam de son père, brillant ingénieur. Or, sa lubie va être encouragée par une mystérieuse lettre les invitant, son père et lui, en Bavière… pour récupérer les carnets de sa mère. Bon an mal an, ils partent tous les deux pour le train et se font agresser par de redoutables Prussiens qui escomptent bien récupérer l’ingénieur français. Mais ils leur échappent in extremis : direction, la Bavière !
Là, ils vont arriver au château de Neuschwanstein, et découvrir un audacieux programme spatial. Nous sommes en 1869.

La première chose qui frappe dans Le Château des étoiles, c’est que c’est un très bel objet livre. La maquette est soignée, l’album est en partie toilé, et imite la production littéraire de l’époque.
Alors, bien sûr, la très belle couverture annonce la couleur. Mais on ne peut s’empêcher d’être émerveillé dès qu’on ouvre la bande-dessinée. Alex Alice a choisi l’aquarelle pour mettre La Conquête de l’espace en images. L’ensemble de l’histoire est donc décliné dans des tons pastels qui se marient merveilleusement à cette histoire un peu fantasque, et subliment le fabuleux décor des alentours du château de Louis II de Bavière.

album-cover-large-23827

La présence de celui-ci permet d’ancrer le récit dans un contexte extrêmement réaliste : celui de l’annexion de la Bavière par Bismarck. Et là où ça devient brillant, c’est que les deux niveaux d’intrigue (historique et plus scientifique) s’entremêlent intelligemment pour créer une intrigue très fournie. L’histoire est extrêmement prenante : le suspens est présent de bout en bout, et l’ambiance rend l’affaire passionnante. On suit l’aventure via les pérégrinations de Séraphin, et des camarades qu’il se fait au sein du château : c’est bourré d’énergie, le suspens est présent, il y a des réparties drôles, et des moments plus touchants. La fin est pleine d’actions en tous sens, et l’album s’achève sur un suspens redoutable, au vu de la dernière image. On a vraiment hâte de lire la suite – qui devrait être publiée dans l’année.

Si vous ne connaissiez pas Alex Alice, jetez-vous sur cette BD, qui plaira aussi bien aux jeunes qu’aux lecteurs plus aguerris. C’est graphiquement sublime, et l’aventure est telle qu’on ne peut s’empêcher de penser aux romans de Jules Verne, et aux films d’animation d’Hayao Miyazaki, avec une pointe d’onirisme et d’originalité bien agréable !
Un album à lire, relire, et à offrir sans aucune modération !

Le Château des étoiles, tome 1 : 1869 : La Conquête de l’espace, Alex Alice. Rue de Sèvres, septembre 2014.

Par Oihana

A propos Oihana (444 Articles)
<p>Lectrice assidue depuis son plus jeune âge, Oihana apprécie autant de plonger dans un univers romanesque, que les longues balades au soleil. Après des études littéraires, elle est revenue vers ses premières amours, et se destine aux métiers du livre.</p>

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*