C'est tout chaud !

L’Ultramonde, Jules Verne et les dinosaures !

L'Ultramonde, Stéphane Tamaillon, Seuil jeunesse

Cet été, les dinosaures sont à la mode : vous n’aurez sûrement pas manqué de remarquer le nouvel opus de Jurassic World en salles ! Et la littérature jeunesse fait, elle aussi, honneur aux stars des débuts du monde puisque, comme en témoigne la couverture du roman, les bestioles seront bien à l’affiche de la première aventure de L’Ultramonde de Stéphane Tamaillon !

Paris, 1863. Pas vraiment une époque à dinosaures, on en conviendra. Sauf au Muséum d’Histoire Naturelle où, justement, Mathilde et Louis écoutent ce raseur de Saint-Dié – qui courtise assidûment leur mère, veuve – les abreuver de sa science – erronée ! – autour d’un squelette de ptérodactyle.

Les jumeaux ont toujours été plein d’imagination et pétris de curiosité. Aussi, lorsque Gaspard-Félix Tournachon, dit Nadar, annonce l’inauguration en vol d’un immense ballon, les adolescents ne peuvent manquer ça. Évidemment, ils étaient loin d’imaginer que le vol tournerait au cauchemar et changerait leur vie. Et leur imagination fantasque n’aurait jamais inventé les cauchemardesques créatures protéiformes qui poursuivent Nadar. Bien malgré eux, les jumeaux vont suivre l’inventeur… qui les propulse dans un univers excessivement étrange, l’Ultramonde, où le temps n’a pas du tout le même cours que dans le reste du monde !

Vous avez aimé Jules Verne ? Alors restez parmi nous, car ce court roman jeunesse, premier volume d’une trilogie, devrait vous rappeler de très bons souvenirs !
D’une part parce qu’on évolue, du moins au début, dans le très chic et très inventif Paris de la fin du XIXe siècle, époque bénie des inventions. D’autre part parce qu’il y a des voyages en ballon, évidemment ! Mais pas que. Au gré d’un périlleux voyage en ballon (dans un prototype), Louis et Mathilde passent dans l’Ultramonde, un univers parallèle bien étrange. Là, les époques coexistent et le temps a cours tout à fait différemment. Ainsi, on peut successivement croiser Alexandre (et un Bucéphale… original) et Napoléon, sans que cela pose de problème à qui que ce soit. De plus, les deux grands hommes combattent un péril similaire : les Dérailleurs, ces terribles créatures métamorphes, capables de prendre l’apparence de n’importe qui et qui tentent de prendre le contrôle afin de détruire notre univers en le basculant dans une autre dimension. Pour les en empêcher, Nadar doit retrouver les trois pierres du Fâark afin de mettre le pouvoir à l’abri.

Tout cela est bien dangereux. Or, comme cela ne suffisait pas, l’Ultramonde est également infesté… de dinosaures. Eh oui, les époques coexistent vous dit-on ! Mathilde et Louis ont donc fort à faire pour seconder Nadar – et ne pas se faire croquer au passage.

Cette quête du Graal revisitée est une véritable épopée, truffée de rebondissements hautement réjouissants, de références en tous genres et d’humour ! On apprécie que les deux jumeaux ne soient pas deux copies conformes : si, du haut de ses 13 ans, Mathilde est quasiment le chef de la famille (leur père a disparu et leur mère a laissé les choses couler), Louis est nettement plus candide – mais capable d’exploits si on l’aiguillonne comme il faut. En fait, tout fonctionne dans ce premier volume : il y a de l’action, du mystère, des personnages attachants, d’autre qu’on déteste et d’autres encore très ambivalents, des choses mignonnes, des choses terrifiantes et, malgré une conclusion très satisfaisante, des questions qui restent vraiment en suspens à la fin de l’histoire, ce qui fait qu’on est curieux de savoir ce qu’il va se passer dans la suite.

L’Ultramonde s’ouvre donc sur un premier tome réjouissant : l’aventure haute en couleurs, aux légers accents de steampunk, devrait ravir les jeunes lecteurs, dès 9-10 ans !

L‘Ultramonde, tome 1, Les trois pierres du Fâark, Stéphane Tamaillon. Seuil jeunesse, mai 2015.

A propos Oihana (447 Articles)
Lectrice assidue depuis son plus jeune âge, Oihana apprécie autant de plonger dans un univers romanesque, que les longues balades au soleil. Après des études littéraires, elle est revenue vers ses premières amours, et se destine aux métiers du livre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*