C'est tout chaud !

Kingman, escale sur la route 66 !

Kingman, Arizona, Route 66

Get your kicks on Route 66 chantaient les Rolling Stones…

Mythique, emblématique, la route 66 fait partie de l’imaginaire américain, évoquant la liberté, le voyage, les grands espaces. John Steinbeck lui a donné ses lettres de noblesse dans Les Raisins de la colère, lui donnant le surnom très parlant de « The Mother Road ». Reliant autrefois Chicago à Los Angeles à travers une grande partie du pays, et pas moins de trois fuseaux horaires, la Route 66 a en effet été très empruntée pendant la Grande Dépression : l’arrivée des Interstates, ces grandes autoroutes sillonnant le pays, a progressivement mis fin à son âge d’or, jusqu’à ce que, dans les années 80, elle soit officiellement déclassée.

Kingman, Arizona, Route 66

La route 66 flatte notre imagination : de passage dans l’Ouest américain, il était impensable de ne pas se pencher un tant soit peu sur cette fameuse route. Alors que nous roulions vers l’est, dos à Los Angeles, des panneaux nous indiquaient à intervalles réguliers que la route 66 historique se cachait non loin.

Kingman, the Heart of Historic Route 66 !

Kingman nous semblait de fait l’escale idéale : située sur la route entre Los Angeles et le Grand Canyon, cette petite ville a de surcroît pour devise « The Heart of Historic Route 66 » (rien que cela !). Effectivement, arrivés dans cette petite bourgade de l’Arizona, nous avons pu constater que rien ne nous laisse l’ignorer. La route 66 est partout !

Kingman, Arizona, Route 66

Kingman, Arizona, Route 66

Kingman est en effet traversée par une artère qui, bien qu’elle porte un autre nom, Andy Devine Avenue, n’est autre que cette fameuse route 66. En réalité, Kingman est fière d’être le cœur du tronçon le plus long de la route 66 existant encore à ce jour. Cette position toute particulière fait de Kingman à la fois une ville-étape (avec de très nombreux motels !) et une ville-musée. Il n’est clairement pas nécessaire d’y passer une journée entière, mais c’est l’endroit idéal pour faire étape avant d’attaquer le Grand Canyon.

Avant de repartir de Kingman, nous vous conseillons d’aller faire un tour au Powerhouse Visitor Centor (120 W Andy Devine Avenue), l’office de tourisme local qui comporte notamment un musée de la Route 66 très sympathique. Il n’est pas très grand mais plutôt chouette. L’entrée coûte 4 USD, mais quand nous l’avons visité, le musée s’apprêtait à fermer, et on nous a très gentiment laissés entrer gratuitement. L’héritage de John Steinbeck est très présent : vous pouvez y lire sa description de la route 66, voir à quoi ressemblait une voiture d’Okies ou d’Arkies pendant le Dust Bowl (voir la photo ci-dessous)… De nombreuses enseignes, vieilles publicités et plaques d’immatriculation anciennes sont visibles au mur.

Kingman, Arizona, Route 66

Les migrants du Dust Bowl

 

Kingman, Arizona, Route 66

La Route 66 traverse de nombreux états !

Où manger et dormir à Kingman ?

Pour dormir, nous avons suivi les conseils du guide Lonely Planet et réservé une chambre au Hilltop Motel. Bon marché et calme, ce motel est connu pour son enseigne lumineuse originale et sa vue sur les montagnes. Il y a une piscine et le Wifi. Nous avons payé environ 55 USD pour une nuit.

Pour dîner, nous avons été au Mr D’z Route 66 Diner, où nous avons plutôt bien mangé pour pas très cher. C’est un authentique diner, avec une décoration très typique. Jugez plutôt !

Kingman, Arizona, Route 66

Kingman, Arizona, Route 66

A propos Emily Costecalde (584 Articles)
Emily est tombée dans le chaudron de la littérature quand elle était toute petite. Travaillant actuellement dans le monde du livre, elle est tout particulièrement férue de littérature américaine.
Contact :Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*