C'est tout chaud !

Sacré bleu, sacré livre !

Sacré bleu, Christopher Moore, Équateurs roman

Sacré bleu, et sacré livre ! Avec son roman véritablement inclassable, qui oscille entre l’enquête et le fantastique, tout en étant un véritable hommage à l’art et à Montmartre, Christopher Moore nous livre un texte étonnant et délicieusement dense, pour lequel nous avons eu le coup de cœur

Pour un Américain, Christopher Moore recrée avec talent le Montmartre de 1890 : c’est dans ce microcosme survolté et pittoresque qu’évolue Lucien Lessard, boulanger le jour, peintre la nuit. Dans ce quartier prisé par les artistes, Lucien a grandi sous le patronage bienveillant des grands maîtres de l’époque : Monet, Renoir, Pissarro étaient des clients fidèles de la boulangerie familiale. Désormais adulte, Lucien est un grand ami de Toulouse-Lautrec, et fréquente de nombreux grands noms de la peinture comme Vincent Van Gogh… Mais celui-ci vient justement d’être assassiné dans des circonstances pour le moins louches. Lucien et Toulouse-Lautrec entreprennent de démêler le mystère de cette mort étrange, mais notre ami Lucien est distrait par le retour d’une ancienne maîtresse, la magnétique Juliette, qui l’ensorcelle littéralement et devient sa muse… A la lisière de leur univers évolue le curieux « Homme-aux-couleurs », un mystérieux vendeur de couleur spécialisé dans le « bleu sacré », ce bleu rare et précieux qui ornait autrefois le manteau de la Vierge Marie…

Sacré bleu, Christopher Moore, Équateurs roman

D’une écriture enlevée et ultra dynamique, Christopher Moore nous transporte dans le Paris fin de siècle, en fort bonne compagnie : entre ces pages, le lecteur croisera de nombreux peintres illustres et en apprendra davantage sur la genèse de certains chef-d’œuvres. En bonus, les éditions des équateurs proposent plusieurs reproductions de tableaux évoqués dans le texte à la fin du récit, afin que le lecteur puisse les (re)découvrir au fil de sa lecture. C’est un roman qui donne envie de tout quitter séance tenante pour sillonner Montmartre, à la recherche des lieux emblématiques de la butte, ou encore de parcourir les musées pour pouvoir voir de ses yeux certaines des toiles les plus célèbres au monde. Véritable ode à la peinture, à l’art, et à la bohème, Sacré bleu rend totalement justice à cette période extrêmement créative, où Montmartre était le centre du monde de l’art.

Christopher Moore joue avec nos attentes : quand le lecteur imaginait une enquête policière terre-à-terre, Christopher Moore l’entraîne hors des sentiers battus, s’aventurant dans le fantastique avec beaucoup de succès. En imaginant des personnages qui défient le temps et la logique, Christopher Moore fait de Sacré bleu un roman audacieux et débridé, méticuleusement documenté et pourtant totalement déjanté.

Débridé, déjanté… Sacré bleu l’est assurément ! Il faut dire que nos deux personnages principaux, Toulouse-Lautrec en tête, sont de joyeux bons vivants. Toulouse-Lautrec aime écumer bars et bordels, provoquer et choquer : avec un tel acolyte, Lucien ne peut s’ennuyer ! L’absinthe, la cocaïne et le cognac coulent à flot, et Lucien devra, plus d’une fois, aller tirer son ami des bras des dames de petite vertu de Montmartre.

Sacré bleu, Christopher Moore, Équateurs roman

Au fur et à mesure que nos amis essaient de percer le mystère de la mort de Vincent Van Gogh, ils découvrent que bien des choses étranges arrivent autour des peintres : pertes de mémoire, morts mystérieuses et soudaines, et surtout, d’étranges périodes étrangement prolixes où les peintres exécutent de véritables chef-d’œuvres qu’ils sont les seuls à se souvenir avoir peints. A chaque fois, on note la présence de l’homme-aux-couleurs, d’une muse étincelante et irrésistible et surtout, surtout, du bleu outremer… Christopher Moore nous amène alors à réfléchir aux notions mêmes de beauté et d’inspiration.

C’est un roman passionnant, qui nous entraîne à cent à l’heure dans le Paris d’autrefois, dans le sillage des peintres de Montmartre. Un coup de cœur !

Sacré bleu, Christopher Moore. Équateurs roman, 2015. Traduit par Luc Baranger.

A propos Emily Costecalde (598 Articles)
Emily est tombée dans le chaudron de la littérature quand elle était toute petite. Travaillant actuellement dans le monde du livre, elle est tout particulièrement férue de littérature américaine.
Contact :Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*