C'est tout chaud !

Le Tueur d’écume, aventure maritime fantastique !

Le Tueur d'écume, Michel Honaker, Rageot

Michel Honaker a publié ses premiers écrits à l’âge de 19 ans, dans des fanzines. Depuis, il n’a jamais cessé d’écrire : des biographies, des polars, des romans historiques, ou des romans de l’imaginaire, dont un certain nombre destiné à la jeunesse. C’est d’ailleurs à ce lectorat que s’adresse son dernier roman en date, Le Tueur d’écume, un récit dans lequel se mêlent fantastique et mystère prenant.

Amber, amérindienne issue de la tribu salish a du mal à joindre les deux bouts, malgré son boulot de bûcheronne. De temps à autre, le shérif de Golden Oak fait appel à elle pour retrouver d’imprudents touristes disparus sur le lac d’Okanagan. Car Amber est « médium » : elle sait lire les sillages dans l’eau, même des heures après que les bateaux aient disparu. Ce don ne passe évidemment pas inaperçu. Et lorsqu’un mystérieux commanditaire lui propose une mission de recherche dans le Pacifique grassement payée, elle pense à ses dettes en souffrance. Malgré l’absence d’informations, elle se rend au rendez-vous.
Cliff, de son côté, est fils de milliardaire et navigateur émérite. Ça ne l’a pas empêché de faire naufrage, un moment douloureux au cours duquel il a perdu son meilleur ami, Bryan. Mais Cliff n’est pas au bout de ses peines : personne ne veut croire à son histoire. En effet, comment accorder crédit à ses souvenirs, lorsque le jeune homme affirme avoir été éperonné à plusieurs reprises par un supertanker massif ? Qu’aucun radar n’a repéré ? Il semble évident aux enquêteurs que Cliff ment. Pourtant, il l’a bien vu, cet énorme bateau.
Et cela tombe bien : car d’autres personnes l’ont vu et le cherchent, pour faire cesser les mystérieux naufrages dans le Pacifique. Cliff est, lui aussi, recruté pour la mission… moins tranquille qu’il n’y paraît.

Mystères garantis dans cette aventure maritime ébouriffante ! Michel Honaker livre un roman plein de suspens : au départ, on se demande quelle va être la mission à laquelle sont conviés Cliff et Amber puis, lorsque cet horizon se dégage, on se demande comment ils vont bien pouvoir s’en sortir.
Le fantastique s’invite assez vite : avec le don d’Amber, bien sûr, mais on s’aperçoit rapidement que le super tanker est moins clean qu’il ne voudrait le faire croire… Et, au vu de certaines scènes, on pourrait se croire dans un roman d’épouvante, particulièrement lorsqu’on arpente les coursives de navires abandonnés. L’action est donc au rendez-vous, du début à la fin.  Et vu que les scènes sont plutôt variées, on ne s’ennuie pas un instant : à la traque succèdent des tempêtes, des explorations (de navires ou d’îlots), des bains de mer inopinés. Il y a même du complot dans l’air ! Les péripéties s’enchaînent donc à bonne allure (sans toutefois submerger le lecteur).
Et au-delà du pur roman d’action, l’auteur propose une réflexion intelligente et bien amenée autour de la famille (et de l’amour filial et fraternel), ainsi qu’autour de l’immortalité.

Amber et Cliff forment une très bonne paire : entre la fille de la forêt et l’homme des vagues, le cœur du lecteur balance. Les personnages qui évoluent autour ne sont pas en reste : mention spéciale au capitaine Karras et à Eddie, redoutable paire de matelots bien décidés à en découdre avec ce supertanker fantôme. Grâce à eux, on plonge dans l’univers un peu bourru des hommes de mer, parfaitement remis dans le récit. Mais aussi dans une histoire de vengeance franchement bien troussée car, finalement, tout le monde a quelque chose à voir avec ce bateau fantôme – hormis Amber, débarquée là un peu par hasard.

En somme, du suspens, des embruns, des créatures fort peu recommandables et des personnages que l’on n’a pas envie de quitter : voilà ce dont est fait Le Tueur d’écume. Une aventure maritime que l’on vous recommande chaudement – à partir de 10-12 ans.

Le Tueur d’écume, Michel Honaker. Rageot, 7 octobre 2015.

 

A propos Oihana (445 Articles)
<p>Lectrice assidue depuis son plus jeune âge, Oihana apprécie autant de plonger dans un univers romanesque, que les longues balades au soleil. Après des études littéraires, elle est revenue vers ses premières amours, et se destine aux métiers du livre.</p>

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*