C'est tout chaud !

Road-trip dans l’Ouest américain : 4e étape, Las Vegas !

Hébergement, Las Vegas, Hôtels casino

VOYAGE — Si vous nous êtes abonné à notre page Facebook, vous avez pu suivre nos aventures américaines en direct ! Nous sommes en effet partis quinze jours dans l’Ouest américain pour notre voyage de noces. Voici notre parcours jour après jour, avec l’explication de nos choix !

Après une nuit passée à Mesquite, non loin de la frontière avec l’Arizona, nous reprenons la route direction Las Vegas ! C’est une étape que nous attendions avec grande impatience : marquant la moitié du voyage, cette escale à Las Vegas devait nous faire basculer véritablement dans le voyage de noces, davantage que dans le road-trip. Ainsi, nous avions réservé trois nuits dans un hôtel casino luxueux : finies pour un temps les nuits dans les motels ! En pause le road-trip également… Quelques journées passées à lézarder au bord de la sublime piscine du Mirage étaient ainsi au programme. Enfin, nous avions prévu de nous offrir une activité : un survol de la ville en hélicoptère ? Un spectacle du cirque du soleil ? Un mariage dans une chapelle avec Elvis ? Nous étions prêts à nous laisser guider par Las Vegas… Nous étions impatients de voir ce que nous réserverait la ville du vice !

Nous sommes donc entrés dans Las Vegas sous un soleil de plomb, peu avant midi. Même si le strip est plus impressionnant la nuit, quand il brille de mille feux, la ville n’en est pas moins fascinante vue de jour. Les sollicitations visuelles sont nombreuses ! Les casinos font en effet tout pour attirer le regard du chaland : les décors sont très travaillés, comme vous pouvez le voir sur les trois photos ci-dessous.

Treasure Island

New York, New York

Luxor

Nous avons choisi de séjourner au Mirage (voir notre article sur l’hébergement à Las Vegas), un hôtel-casino immense, connu pour sa très belle piscine d’inspiration tropicale et pour le spectacle « Love » qu’il abrite, proposé par le célèbre Cirque du soleil, et basé sur la musique des Beatles. Les shows du Cirque du soleil sont légion à Las Vegas, et plusieurs casinos en proposent. De même que les concerts de célébrités telles que Céline Dion ou Rod Steward pour le Caesars Palace… Pour vous divertir le soir sur le strip, les choix sont extrêmement nombreux. Pour notre part, nous avons hésité entre « One », spectacle du Cirque du soleil présenté au Mandalay Bay autour de l’oeuvre de Michael Jackson et « Love », évoqué plus haut. C’est finalement pour ce dernier que nous avons opté. Réserver des billets au « box office » de l’hôtel le jour même s’est avéré un choix plutôt stratégique. Extrêmement bien placés, nous avons pu savourer ce spectacle ultra dynamique, qui donne envie de se lever et de danser, sur les airs les plus célèbres des Fab Four. On en prend plein les yeux !

Mais, avant même de récupérer les clefs de notre chambre, un petit rituel touristique s’imposait : aller voir le fameux panneau mythique qui marque l’entrée du strip, « Welcome to fabulous Las Vegas ». Ledit panneau est plus petit qu’on ne le croit : machine touristique bien rodée, dotée de son propre parking et de ses Elvis prêts à poser avec vous pour une photo kitchissime, le panneau est pris d’assaut jour et nuit. Mais nous n’avons pas su résister !

Las Vegas étant une véritable fournaise au mois d’août, nous avons décidé de profiter de la fraîcheur de la piscine du Mirage en journée, pour arpenter le Strip la nuit tombée. La piscine est bien sûr prise d’assaut dès son ouverture le matin, les transats à l’ombre étant une denrée rare ! La piscine du Mirage se veut tropicale, avec force palmiers, et même une cascade ! On y retrouve bien sûr toute l’efficacité touristique de Las Vegas : des serveurs sillonnent les rangées de transats pour proposer nourriture et boisson, et des cabines privées sont à disposition de ceux prêts à payer pour le privilège d’être à l’ombre et loin de la plèbe.

Cependant, il convient de préciser que, contrairement à ce que l’on peut penser, Las Vegas ayant une solide réputation de noctambule, que les piscines des hôtels-casinos ferment assez tôt : pas de bain de minuit au programme ! En revanche, une piscine « nudiste » existe, ledit terme « nudiste » étant à tempérer… Les Américains restant étonnamment assez prudes, cette piscine n’est que topless (mais réservé aux adultes !).

La nuit venue, le Strip brille de mille feux ! Se promener dans les hôtels-casinos, voir le spectacle explosif du Mirage ou le célébrissime show des fontaines du Bellagio sont ainsi des incontournables.

Notre escale à Las Vegas touchait à sa fin, et pourtant, nous n’avions pas envie d’en partir. A la lecture de notre itinéraire et du programme de la semaine suivante, nous avons décidé que nous pouvions rester une nuit de plus. Nous avons donc décidé de faire une petite folie et de réserver une suite au Caesars Palace, le célèbre hôtel vu dans Friends ou encore Very Bad Trip. Le prix de l’hébergement à Las Vegas étant somme toute très raisonnable (si l’on compare à Los Angeles ou San Francisco, notamment), se payer une suite dans un hôtel-casino reste abordable : nous avons ainsi payé moins de deux cents euros pour une suite (de 65 m² tout de même !) dans un des hôtels les plus énormes et les plus célèbres du monde.

Au Caesars Palace, l’ambiance est très différente du Mirage, et ce n’est pas qu’une question de décoration. L’hôtel est immense : il est facile de s’y perdre !

Le mardi venu, il était temps de dire adieu à Las Vegas, et de filer vers le Nord et la Californie. Beaucoup de route nous attendait avant notre escale juste aux portes de Yosemite Valley. Chemin faisant, nous avons longé la célèbre Death Valley (admirez au passage le bon goût de ce panneau à Beatty !) et découvert les charmes du Nevada (est-ce bien un panneau publicitaire pour un bordel que nous avons aperçu sur la route ? Mais oui, absolument ! La prostitution est légale dans certains comtés du Nevada).

A propos Emily Costecalde (577 Articles)
Emily est tombée dans le chaudron de la littérature quand elle était toute petite. Travaillant actuellement dans le monde du livre, elle est tout particulièrement férue de littérature américaine.
Contact :Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*