C'est tout chaud !

Le Requiem du roi des roses : nouvelles ententes ?

Le Requiem du Roi des Roses, tome 1, Aya Kanno, Ki-oon

MANGA HISTORIQUE — Aya Kanno poursuit sa réinterprétation de Richard III, avec toujours plus d’inventivité et d’imagination !

La guerre est terminée, Edouard est couronné roi, la paix semble s’installer. Celui-ci a promis à Elisabeth Woodville, une jeune veuve de soldat de l’épouser. Il est loin de se douter que les motivations de la jeune femme sont moins sentimentales que toutes politiques. D’ailleurs, à ce niveau-là, l’affaire ne s’arrange pas. Alors que Warwick, l’ambassadeur d’Edouard, avait réussi à organiser des fiançailles entre son souverain et Bonne de Savoie, la sœur du roi de France, Edouard lui met des bâtons dans les roues. Pendant ce temps-là, Richard retrouve Henri de Lancaster dans la forêt et les deux hommes se voient en cachette, ou presque. En effet, le fils Lancaster ne tarde pas à trouver le pot-aux-roses et pourrait bien utiliser ces informations à mauvais escient !

Le Requiem du roi des roses, Aya Kanno, Ki-oon

L’histoire gagne en complexité politique car, maintenant, tout le monde semble comploter pour son propre camp. Il est d’ailleurs parfois difficile de déterminer qui joue pour qui et comment ! Les antagonismes se précisent, les anciennes amitiés se déchirent, de nouvelles alliances semblent voir le jour. D’ailleurs, la relation entre Richard et Henri est de plus en plus ambiguë, les personnages eux-mêmes ne sachant pas toujours sur quel pied danser !
L’auteur poursuit sa réinterprétation des personnages dans une veine de plus en plus tragique. De fait, les femmes sont toutes ou bien folles (la mère de Richard, par exemple), ou bien manipulatrices et aveuglées par la vengeance (Elisabeth). Les hommes, eux, ne sont que de faibles pantins manipulables qu’il est aisé de promener de droite et de gauche… Mais Aya Kanno investit le texte initial pour en proposer une nouvelle version originale et prenante !
Les dessins soulignent l’ambiance très sombre qu’elle met en place. D’ailleurs, au vu du cliffhanger final, l’ambiance n’est pas prête de s’adoucir ! La conclusion dessine même des alliances insoupçonnées qui promettent de beaux développements politiques.

Le Requiem du roi des roses, tome 3, Aya Kanno. Ki-oon, octobre 2015. Traduit du japonais par Jean-Benoît Silvestre.

A propos Oihana (437 Articles)
Lectrice assidue depuis son plus jeune âge, Oihana apprécie autant de plonger dans un univers romanesque, que les longues balades au soleil. Après des études littéraires, elle est revenue vers ses premières amours, et se destine aux métiers du livre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*