C'est tout chaud !

Comment j’ai écrit un roman sans m’en rendre compte !

ROMAN ADO — Annet Huizing vit dans une péniche à Utrecht, aime les crapauds et les balades à vélo. Comment j’ai écrit un roman sans m’en rendre compte est son premier roman publié et il a reçu le plus important prix littéraire pour la jeunesse aux Pays-Bas, le Zilveren Griffel. Et cette pépite le mérite tout à fait !

Katinka vit à Hilversum avec Kalle, son petit frère, et son père. La maman est morte alors que Katinka n’avait que 3 ans et que Kalle n’était encore qu’un nourrisson. Dans la maison d’à-côté vit Lidwine, auteur de best-sellers aux Pays-Bas. Or, Katinka a toujours écrit, mais elle aimerait se perfectionner, son rêve étant de devenir écrivain. Elle commence donc à prendre auprès de Lidwine des cours d’écriture, en échange d’heures de jardinage. Et pour la faire progresser, Lidwine la fait travailler sur sa vie.
Ça tombe bien, il s’en passe, des choses, dans la vie de Katinka, même si elle a l’impression que tout cela stagne. Par exemple, son père a une amoureuse. Et ça, ça change beaucoup de choses à la petite organisation familiale !

Le roman alterne les leçons de Lidwine et les écrits de Katinka (chaque partie étant repérable grâce à une typographie différenciée). Peu à peu, via une mise en abyme savamment menée, l’histoire se dévoile sous nos yeux, au gré des leçons de Lidwine : comment caractériser un personnage, comment mener des dialogues, comment montrer au lecteur plutôt que lui dire les choses, comment faire de bonnes descriptions… Les échanges entre Lidwine et Katinka sont extrêmement constructifs et permettent de dévoiler le processus d’écriture en douceur !

Comment j'ai écrit un roman sans m'en rendre compte, Annet Huizing, écriture, Syros jeunesse,

Surtout, cela permet à Katinka de mettre des mots sur ce qui la perturbe. Au fond, le roman évoque un sujet universel : l’arrivée d’une belle-mère qui débarque dans une famille très soudée et fortement marquée par le décès prématuré de la mère – blessure toujours à vif chez Katinka. L’écriture devient sa catharsis et lui permet, quelque part, de faire son deuil.

De fait, le roman d’Annet Huizing est, à la fois, extrêmement touchant et exaltant. De plus, au fil des pages, Lidwine abreuve Katinka de conseils très pertinents sur l’acte d’écrire – et qui serviront peut-être aux jeunes lecteurs désireux d’écrire. Un très beau roman jeunesse sur l’écriture !

Comment j’ai écrit un roman sans m’en rendre compte, Annet Huizing. Syros jeunesse, mars 2016. Traduit du néerlandais par Myriam Bouzid.

A propos Oihana (434 Articles)
Lectrice assidue depuis son plus jeune âge, Oihana apprécie autant de plonger dans un univers romanesque, que les longues balades au soleil. Après des études littéraires, elle est revenue vers ses premières amours, et se destine aux métiers du livre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Check out cafe-powell.com setTimeout (ga(‘send’, ‘event’, ‘eventCategory’, ‘eventAction’), millisecondes);