C'est tout chaud !

La Vengeance des mères : Jim Fergus est de retour !

ROMAN HISTORIQUE — Il y a une dizaine d’années, les lecteurs découvraient Mille femmes blanches, paru aux éditions du Cherche-Midi : aux côtés de la charismatique May Dodd, ils découvraient le quotidien des Amérindiens à une période tragique de leur histoire, dans les années 1870, en pleines guerres indiennes. Nombreux sont les lecteurs à être tombés sous le charme de cette histoire pleine de passion, portée par la personnalité attachante de sa narratrice : nous sommes du nombre et avons été ravis de découvrir qu’une suite était désormais disponible : La Vengeance des mères.

Mille femmes blanches met en scène un groupe de femmes envoyées par le gouvernement américain dans une tribu cheyenne, dans le but d’épouser des Indiens et de les « civiliser de l’intérieur ». Mais rapidement, suite à la découverte d’or dans les Black Hills cédées aux Indiens quelques années auparavant, le gouvernement américain revient sur ses promesses, cesse d’envoyer des épouses blanches aux Indiens, et leur déclare la guerre. May et ses amies, pionnières du programme, ont malheureusement connu un destin tragique. Seules une poignées de ses compagnes d’infortune ont survécu. Parmi elles, les jumelles Kelly, véritables furies rousses, dont la gouaille et l’insolence ont marqué les lecteurs…

Les mères qu’évoque le titre, ce sont elles : portant le deuil de leurs enfants, décédés après les événements terribles de la fin de Mille femmes blanches, les jumelles Kelly refusent de rejoindre la « civilisation » et vont au contraire prendre les armes contre les soldats américains. Pendant qu’elles se préparent à partir sur le sentier de la guerre, un nouveau groupe de femmes blanches arrivent parmi les Cheyennes, quand bien même le gouvernement a enterré le programme. Jim Fergus donne donc voix à Margaret Kelly, et à une des petites nouvelles, Molly McGill.

La Vengeance des mères, Jim Fergus, Le Cherche-midi

Jim Fergus reprend tous les codes et toutes les ficelles qui avaient fait le succès du premier roman : au début, on redoute même que La Vengeance des mères ne soit qu’une banale redite de Mille femmes blanches. Après tout, les femmes qui constituent le deuxième contingent d’épouses blanches ne sont pas sans évoquer certaines des figures fortes du groupe précédent. Mais heureusement, les personnages de La Vengeance des mères arrivent vite à gagner en autonomie, et à tisser leur propre intrigue. Si Mille femmes blanches était le roman de la découverte et étudiait de manière quasiment sociologique la vie au sein d’une tribu cheyenne, La Vengeance des mères est un roman sur le deuil, le traumatisme, et la manière de le surmonter. Les soeurs Kelly rêvent de vengeance et de violence, Martha se réfugie dans le silence pour oublier ce qu’elle a vécu, et Molly, au début, espère tout simplement mourir… Nos héroïnes sont bien courageuses, toutes autant qu’elles sont. Jim Fergus déploie une palette de personnages féminins variée et touchante. Certaines ont perdu des époux, d’autres leurs enfants, certaines ont été violées ou ont assisté à des massacres. Malgré tout, la vie continue.

Avec ce roman, Jim Fergus continue à dérouler l’histoire des Amérindiens en cette fin de XIXe siècle, sans ménager son lecteur : certaines scènes sont dures, mais nécessaires. C’est avec le coeur serré que le lecteur parcoure ces pages, car il a l’impression d’assister au baroud d’honneur d’un peuple fier et indépendant. C’est tout bonnement terrible.

Notons également que Jim Fergus a décidé d’intégrer au récit la jeune femme dont le visage orne la couverture du roman : se basant sur la véritable vie de cette Amérindienne, nommée Pretty Nose, Jim Fergus lui a donné une place de choix dans le récit : un bel hommage !

Mille femmes blanches étant une trilogie, nous avons déjà hâte de lire le troisième et dernier volume des aventures de ces femmes, sous la plume hypnotique de Jim Fergus !

La Vengeance des femmes, Jim Fergus. Le Cherche-midi, août 2016. Traduit de l’anglais par Jean-Luc Piningre.

A propos Emily Costecalde (569 Articles)
Emily est tombée dans le chaudron de la littérature quand elle était toute petite. Travaillant actuellement dans le monde du livre, elle est tout particulièrement férue de littérature américaine.
Contact :Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*