C'est tout chaud !

Sur les traces des grands singes avec Jane Goodall, Dian Fossey et Biruté Galdikas

BANDE-DESSINÉE SCIENTIFIQUE — Jim Ottaviani, qui a été bibliothécaire et ingénieur nucléaire, a également commis plusieurs bande-dessinées scientifiques, détaillant la vie de grands noms des sciences, comme Isaac Newton ou Galileo Galilei. Maris Wicks, quant à elle, est dessinatrice et coloriste : elle a dessiné pour DC Comics, Marvel et est également éducatrice au New England Aquarium.
L’auteur et l’illustratrice américains ont œuvré ensemble sur une excellente bande-dessinée à la fois scientifique, anthropologique et historique : Sur les traces des grands singes avec Jane Goodall, Dian Fossey et Biruté Galdikas.

Pour ceux qui ne les connaissent pas, Jane Goodall, Dian Fossey et Biruté Galdikas ont toutes trois travaillé pour le professeur Louis Leakey, en allant respectivement étudier les chimpanzés en Tanzanie, les gorilles au Rwanda et les orangs-outangs à Bornéo. Ces trois jeunes femmes – dont deux ne se destinaient pas nécessairement, au départ, à la recherche scientifique – ont permis, par leurs observations minutieuses, leur intuition, leur courage et leur empathie, de révolutionner la vision que l’on avait des grands singes. La recherche s’appuie toujours sur leurs observations et progresse toujours sur la base de leurs travaux !

Jim Ottaviani et Maris Wicks ont fait le choix de détailler les parcours des trois femmes. On commence par Jane Goodall, en partant de sa rencontre avec le professeur Leakey, jusqu’aux longues heures d’observation in situ. Puis, la bande-dessinée passe à Dian Fossey, dont on suit les combats pour interdire la chasse aux gorilles. Enfin, on passe à la jeune étudiante Biruté Galdikas qui part, à Bornéo, en compagnie de son mari. La dernière partie embrasse conjointement les carrières des trois femmes, les montrant donner des conférences, ou simplement discuter entre elles de l’évolution de leurs recherches et de leurs sujets d’étude.
La forme de la bande-dessinée permet une lecture très structurée : en effet, le découpage est assez rectiligne, mais avec suffisamment de pages atypiques pour rendre l’ensemble à la fois linéaire et surprenant, ce qui crée un assemblage palpitant.
Suivant la chercheuse que l’on suit, la typographie et la couleur des cartouches change, permettant au lecteur de n’être jamais perdu – car, en effet, ce sont les chercheuses elles-mêmes qui narrent leurs histoires.

Sur les traces des grands singes avec Jane Goodall, Dian Fossey et Biruté Galdikas, Jim Ottaviani, Maris Wicks, Ecole des Loisirs, Jane Goodall, Biruté Galdikas, Dian Fossey

Pour le bien de la bande-dessinée, les histoires ont été quelque peu raccourcies et les auteurs n’en ont gardé que les moments-phares, qui permettent de se faire une idée assez précise des parcours des trois femmes, comme de leurs contributions scientifiques – tout en laissant à chacun la latitude d’aller, s’il le souhaite, se renseigner plus avant. De fait, la bande-dessinée est tout particulièrement adaptée à de jeunes lecteurs, qui pourront découvrir par eux-mêmes, et plus tard, tous les tenants et aboutissants des carrières des trois femmes.

Au final, on referme l’ouvrage avec le sentiment d’avoir, pour un court temps, partagé les rêves et les grandes avancées de ces trois chercheuses exceptionnelles, dont l’héritage scientifique résonne encore aujourd’hui. Une bande-dessinée à mettre entre toutes les mains !

Sur les traces des grands singes avec Jane Goodall, Dian Fossey et Biruté Galdikas, Jim Ottaviani & Maris Wicks. École des Loisirs, octobre 2016.

A propos Oihana (465 Articles)
Lectrice assidue depuis son plus jeune âge, Oihana apprécie autant de plonger dans un univers romanesque, que les longues balades au soleil. Après des études littéraires, elle est revenue vers ses premières amours, et se destine aux métiers du livre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*