C'est tout chaud !

Six raisons de vous laisser séduire par Gilmore Girls : A year in the life 

Gilmore Girls

SÉRIE TV — Leur grand retour avait été annoncé à de nombreuses reprises sans jamais se concrétiser au cours de ces neuf dernières années, jusqu’au jour où Netflix a pris les choses en main en organisant un comeback de haut niveau. Quatre épisodes de 90 minutes chacun ont donc été diffusés sur la plateforme de streaming le 25 novembre dernier et, le moins que l’on puisse dire, c’est que pour les fans des deux femmes au débit verbal comparable à celui des chutes du Niagara, Noël est venu avant l’heure. Ce revival a été qualifié de cadeau pour les fans et, il faut bien l’avouer, les créateurs de la série n’ont pas oublié un seul détail. Petit tour d’horizon.

Stars Hollow, ce paradis sur terre

Le quotidien de Lorelai et Rory se déroule au rythme de la petite ville fictive du Connecticut dans laquelle des personnages tous plus hauts en couleur les uns que les autres vivent des jours paisibles. Dès les premières secondes du premier des quatre épisodes, on retrouve Stars Hollow sous la neige, à l’occasion de l’un des innombrables festivals organisés par Taylor, le maire de la ville. Immédiatement, ce sentiment familier de confort et d’évasion nous enveloppe, Stars Hollow fait toujours autant rêver ! Sur les quatre épisodes, tout y passe, festival d’hiver, fête de printemps, activités d’été et merveilleux paysages d’automne. La petite localité se bonifie avec l’âge.

Gilmore Girls

Des personnages secondaires à la hauteur

Dans le revival tout comme durant les sept saisons originales de la série, les personnages secondaires sont exquis. Dans Gilmore Girls, les intrigues accessoires étaient très souvent essentielles à chaque épisode, apportant une touche d’humour et de folie absolument délicieuse. Dans cette huitième saison, pour ne citer qu’eux, Kirk est encore plus surprenant et décalé de ses contemporains, Michel nous régale de ses répliques sèches et sonnantes accompagnées de son irrésistible air supérieur quant à Paris Gellar, elle est plus névrosée, plus ambitieuse et plus drôle que jamais.

Rory n’est plus si parfaite

En voilà une surprise bien agréable, l’enfant prodige de Stars Hollow doute et vacille, à l’image de si nombreux jeunes adultes en bout de vingtaine/début de trentaine. Rory se cherche toute la saison, autant sur le plan sentimental que professionnel. Sa carrière ne s’est pas déroulée comme elle l’aurait espéré et, malgré son indéniable talent pour l’écriture, elle peine à trouver sa place. Les fans apprécieront certainement de voir la jeune protagoniste affronter ces obstacles auxquels de nombreux éléments de sa génération doivent faire face.

Gilmore Girls

Telle mère, telle fille

C’est bien connu, les Gilmore Girls font tout ensemble, même la crise de la cinquantaine/trentaine ! En effet, la saison 8 nous montre une Lorelai en plein doute, tentant de maintenir son petit monde à bout de bras. Elle est, bien sûr, en conflit avec sa mère, s’ennuie dans son quotidien auprès de Luke et se démène pour garder Michel à ses côtés à la tête de l’auberge Dragonfly. Lorelai est tellement perdue qu’elle en vient à se lancer dans une aventure aux antipodes de sa personnalité et de ses capacités dans l’espoir de trouver la pièce manquante de son puzzle.

Kelly Bishop nous sert une Emily Gilmore sensationnelle

Elle nous avait habitués à la perfection durant les sept premières saisons mais là, l’interprète de la grand-mère Gilmore nous offre une performance saisissante. Emily est en plein deuil, suite à la perte de son mari Richard (Edward Herrmann, qui tenait le rôle du patriarche, est décédé en 2014) et décide de complètement chambouler sa vie. Elle parvient à engager puis à garder la même gouvernante durant toute la durée de la saison, elle entreprend de se débarrasser de tous les objets qui « ne lui apportent pas de joie », fait peindre un gigantesque portrait de son défunt époux et, comble du comble, en vient à se montrer habillée d’un simple jean et d’un vieux t-shirt. Emily Gilmore cherche à se reconstruire après toute une vie passée aux côtés d’un mari aimant dont elle prenait soin au quotidien. Malgré tous ces changements, Emily reste Emily, avec ses remarques cinglantes, son ressentiment pour sa fille et sa dignité à toute épreuve. Tantôt exécrable, tantôt attendrissante mais toujours éblouissante, le personnage de Kelly Bishop est un régal de la première à la dernière seconde. Il se pourrait bien que ce soit elle qui vous émeuve le plus et il ne serait pas étonnant que vous vous retrouviez à lui souhaiter à elle, plus qu’aux autres, un merveilleux « happy ending ».

Gilmore Girls

La vie sentimentale de Rory reste complètement floue

Sept saisons durant, les adeptes des Gilmore ont suivi avec passion les trois principales histoires d’amour de Rory, en venant même à se revendiquer « Team Logan », « Team Jess » ou « Team Dean ». Avec les apparitions, plus ou moins importantes, des trois anciens petits amis de Rory dans la huitième saison, les débats vont bon train ! Bien que le dénouement soit vague, il semblerait que l’une des « team » puissent réclamer la victoire.

Gilmore Girls

Par Audrey Moulin

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*