C'est tout chaud !

Power club : un club de héros pas si super que ça ?

ROMAN ADO — Imaginez un monde dans lequel les enfants de stars et des milliardaires de ce monde pourraient se payer le privilège ultime : l’invulnérabilité et des pouvoirs surhumains, le pouvoir de se détacher de la masse. Oui, un monde dans lequel les enfants riches pourraient tout bonnement s’élever au dessus de l’humanité, au propre comme au figuré.

C’est le monde dans lequel vit Anna, une jeune Parisienne aisée. Comme ses camarades de classe, elle connaît le nom des superhéros adolescents du Power Club sur le bout des doigts. Ces jeunes gens, capables de voler, dotés d’une force surhumaine, imperméables aux balles, aux armes blanches… et même au cancer, sont des stars aux yeux du monde entier : ils cumulent actes super-héroïques ultra médiatisés, contrats publicitaires juteux et fêtes débridées. En somme, pour l’adolescent de base, la vie au Power Club est très enviable.

Mais pas pour notre jeune héroïne, qui porte un regard un peu blasé et agacé sur ces adolescents tapageurs. Pourtant, le jour où ses parents décident de lui offrir un bon d’adhésion au Power Club pour son anniversaire, Anna accepte. Elle s’envole pour New York, où on lui administrera les fameux boosters qui feront d’une simple ado parisienne la nouvelle super-héroïne que le monde entier couve du regard… La vie au Power Club sera-t-elle aussi agréable qu’on le dit ?

Power Club, L'Apprentissage, Alain Gagnol, Syros,

Dérives super-héroïques en tout genre et multinationale sans scrupules sont au programme de ce roman pour ados finalement un peu cynique, et absolument pas complaisant. Imaginez un peu : on confie à des adolescents des pouvoirs exceptionnels. Pensez-vous vraiment qu’ils se tiendront totalement à carreau ? Anna découvre à son grand dam que les ados du Power Club passent plus de temps à se montrer et à se faire payer par les publicitaires qu’à sauver véritablement la veuve et l’orphelin. Sans compter les terribles dommages collatéraux quand nos héros se décident enfin à accomplir leur rôle de justicier ! Ajoutons à cela une directrice glaciale et implacable, et en règle générale, un Power Club qui s’arroge tous les droits, et vous verrez rapidement que la hype du club en prend un sacré coup…

Oui, Anna déchante rapidement. Elle met le doigt dans un véritable nid de vipères. Les illusions qu’elle et le lecteur ont au début du roman ne font pas long feu. La chute est rude, même si Anna était loin d’être une fan absolue du Power Club…

Power Club – L’Apprentissage est donc un roman qui associe des scènes d’action survitaminées à une réflexion intéressante sur l’image, la gloire, le sens du devoir, et les dérives liberticides et franchement limites qu’une organisation adulée de tous peut connaître… Pas le temps de s’ennuyer dans ce premier tome coup de poing, au potentiel monstre. Affaire à suivre : le tome 2, Ondes de choc, arrive en librairie le mois prochain !

Power Club – L’Apprentissage, Alain Gagnol. Syros, janvier 2017.

A propos Emily Costecalde (577 Articles)
Emily est tombée dans le chaudron de la littérature quand elle était toute petite. Travaillant actuellement dans le monde du livre, elle est tout particulièrement férue de littérature américaine.
Contact :Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*