C'est tout chaud !

I. R. L. : une quête de liberté dans un monde virtuel !

ROMAN YOUNG ADULT — Si vous avez mon âge, vous avez déjà très certainement déjà joué au moins une fois ou deux aux Sims : ce jeu de simulation de vie est un énorme succès depuis presque vingt ans. Nous en sommes désormais aux Sims 4. Quand vous jouez avec vos personnages virtuels, vous vous sentez un peu comme Dieu, vous avez tout pouvoir sur eux. Qui n’a jamais essayé de noyer ses sims en enlevant l’échelle de la piscine ? Imaginez, pourtant, que vos sims aient une conscience : c’est le point de départ de l’histoire imaginée par Agnès Marot, qui allie brillamment jeu vidéo et téléréalité dans un roman étonnant.

C’est vendredi soir : dans un grand nombre de foyers, des familles entières vont s’installer devant leur télévision pour découvrir le prime de Play Your Life, cette émission novatrice qui met en scène des personnages de jeux vidéos qui vivent sous le regard indiscret des spectateurs. Chaque semaine, ceux-ci peuvent voter pour décider de ce qu’il adviendra dans la vie des personnages. Mieux : vous pouvez même en incarner un et décider de la moindre de ses actions, comme dans les Sims. Tout cela a l’air bien innocent… mais que se passerait-il si les personnages commençaient à développer une conscience, une certaine humanité ? S’ils se rendaient compte que tout ce qu’ils tenaient pour vrai est en réalité… faux ?

Excellent point de départ, ce postulat permet au lecteur de réfléchir aux dérives de la téléréalité et à la notion même d’humanité, et de liberté. Play Your Life est une sorte de paradis artificiel dans lequel s’immergent les joueurs, désireux d’échapper à leur réalité. Dans ce monde virtuel, vous pouvez être qui vous voulez : vous pouvez jouer avec une version améliorée de vous-même ou être quelqu’un de tout à fait différent. Pendant ce temps-là, l’humanité regarde. Ce sont des thèmes terriblement actuels, et la manière dont Agnès Marot les traite sonne très juste. De fait, elle développe son histoire avec beaucoup de maîtrise, pensant à tout, jouant avec des codes qui nous sont familiers, quand bien même le récit se passe dans le futur. Elle déjoue nos pronostics, nous entraîne là où on ne s’y attendait pas, aux côtés d’une héroïne attachante qu’on prend plaisir à suivre.

I. R. L., Agnès Marot, Gulf Stream

Cette héroïne, c’est Chloé Blanche, une adolescente à première vue comme les autres : ce n’est pas la plus jolie fille du lycée, ou la plus intelligente… C’est une lycéenne normale, avec ses problèmes familiaux, ses peines de coeur. Mais en réalité, la jeune fille est la premières des intelligences artificielles à prendre conscience de la réalité qui les entoure… On est touché par cette adolescente révoltée, qui apprend à faire la révolution au fil des pages, mais qui reste, au fond, une jeune femme qui grandit et qui se construit, vivant ses premiers émois, ses premières déceptions. L’histoire de Chloé tient du roman d’apprentissage : et quel apprentissage ! Agnès Marot ne la ménage pas, pour notre plus grand plaisir (oui, le lecteur n’est pas toujours très bien intentionné, de même que le joueur de Sims…).

Voilà un bon roman young adult, que nous vous conseillons si vous aimez les héroïnes courageuses mais faillibles, humaines avant tout ! Si vous avez aimé jouer aux Sims, ou regarder The Truman Show, ce roman est fait pour vous !

I. R. L., Agnès Marot. Gulf Stream, 2016.

A propos Emily Costecalde (599 Articles)
<p>Emily est tombée dans le chaudron de la littérature quand elle était toute petite. Travaillant actuellement dans le monde du livre, elle est tout particulièrement férue de littérature américaine.</p>
Contact :Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*