C'est tout chaud !

Le Mensonge : un conseil thriller pour l’été !

THRILLER —  Cinq auparavant, Emma était une jeune femme comme tant d’autres avec un job peu valorisant mais permettant de boucler les fins de mois, des amies et une famille un peu étouffante. Et puis il y a eu ce jour où, toutes ensembles, les amies ont fait le choix de partir au Népal afin de remonter le moral d’Al qui sort d’une rupture très difficile pour elle.

Aujourd’hui, Emma est Jane et s’est construit une nouvelle vie. Elle travaille désormais dans un refuge pour animaux, a trouver l’amour et s’est même attiré la confiance de la fille de l’homme qu’elle aime. Une vie idyllique en somme jusqu’au jour où elle reçoit une drôle de lettre lui indiquant qu’une personne sait qui elle est. Le début d’une longue descente aux enfers… Car la vérité, c’est que ce qui devait être un voyage de rêve pour quatre amies a très vite tourné au cauchemar, un cauchemar qui a coûté la vie à deux d’entre elle. Et aujourd’hui, une personne au courant de l’histoire semble bien décidée à détruire tout ce qu’Emma-Jane a réussi à reconstruire…

Une bonne lecture de polar/thriller commence par un bon résumé éditeur et il ne fait aucun doute que celui-ci fait partie du lot avec un synopsis très alléchant laissant présager des secrets et des mystères mais rien ne peut laisser présager de l’horreur de ce roman. Le premier point fort de ce roman est sa division entre deux époque, le présent et le passé. Un présent où l’héroïne va voir son passé lui sauter à la gorge et un passé où tout aurait pu avoir des allures de paradis mais où quelque chose va mal tourner. Cette dualité va se dérouler tout au long du roman ce qui sert à merveille le suspens, peut-être même un peu trop parfois. Emma-Jane est une jeune femme que l’on ne peut qu’apprécier et qui émeut le lecteur de bout en bout du roman même si elle peut paraître parfois trop naïve, parfois trop soumise et que l’on peut avoir du mal à comprendre ses relations passées. D’ailleurs, l’auteure marque une très nette différence entre « Emma » et « Jane » avec une maturité et une indépendance gagnées. Ce roman est servi d’une très belle population de personnages qui changent de ce dont on peut avoir l’habitude : une lesbienne aux allures de camionneuse et une coureuse d’hommes prête à tout pour gagner le regard des autres mais aussi un groupe de reclus étranges ayant fait le choix d’une adhésion avec la nature loin des tumultes de la ville. Un beau mélange pour un ensemble qui fonctionne.

Le Mensonge, C. L. Taylor, Marabout

Au début de cette lecture, le lecteur averti aura le sentiment de ne pas pouvoir se laisser berner par l’histoire qui l’attend mais, finalement, c’est sans vraiment s’en rendre compte qu’il se fera complètement avoir et entraîner dans un univers étrange et oppressant dont il se ressortira pas tout à fait indemne. De même, il se laissera balader jusqu’à la fin, terrible. Le style de l’auteure n’a rien d’exceptionnel mais il fonctionne et même si l’art du suspens est parfois poussé à l’extrême on s’y laisse prendre. Une fois le roman commencé, impossible de le lâcher car l’envie de savoir ce qui est arrivé à Emma au Népal est plus forte que la crainte oppressante qu’engage ce qui va peu à peu devenir un huis-clos. L’ensemble devient alors juste sans précédant.

Voici un roman qui n’a pas fait beaucoup de bruit et cela est regrettable. Entre un passé revenant hanter le présent, des personnages hors du commun et une ambiance comme on peut les aimer dans ce type de roman, l’auteur parvient à nous entraîner dans une histoire qui fait froid dans le dos. La fin est apothéose ne peut que laisser le lecteur ravi de sa lecture.

Le Mensonge, C. L. Taylor. Marabout, juin 2016. Traduit de l’anglais par Luce Michel.

Par Ségolène

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Check out cafe-powell.com setTimeout (ga(‘send’, ‘event’, ‘eventCategory’, ‘eventAction’), millisecondes);