C'est tout chaud !

Canon lance SON hybride : EOS M un cadeau entreprise

EOS M, (M pour Mini) c’est le nom choisi par Canon pour son nouvel appareil photo compact à objectifs interchangeables. Dernier constructeur à faire de la résistance, Canon rentre dans le rang. Tous les grands constructeurs proposent désormais une gamme d’appareil photo hybride.

L’approche du concept reste sensiblement la même que celle de la plupart de ses concurrents. Proposer dans un volume réduit une qualité d’image de haut vol, une polyvalence de focale (grâce aux objectifs interchangeables) et une simplicité d’usage. Un concept qui pourrait se définir par la qualité et le potentiel optique d’un reflex, l’encombrement en moins et la simplicité en plus. Une affirmation qui aurait tendance à se vérifier avec l’EOS M, tant ses caractéristiques techniques s’inspirent d’un des dernier reflex de la marque, le 650D.

Il est important de souligner que de par son nom (gamme « EOS »), la nouvelle famille d’appareil photo de Canon s’apparente clairement au reflex. On est au-delà des PowerShot ou autres Ixus, c’est bel et bien EOS-M. Avec le temps, Canon aura su tirer bonne expérience de ses prédécesseurs.

Mais que trouve-t-on sous le capot ?

Bâti autour d’un capteur APS-C Cmos de 18Mpx, ses caractéristiques place l’EOS M dans les références du moment. Mais comme la taille du capteur ne fait pas tout, et pour prouver que ce nouveau venu n’est pas un reflex au rabais, il embarque pour le traitement un processeur DIGIC 5 (Ce n’est pas sans rappeler l’EOS 650D). Ce constat est encore plus éloquent  quand on y ajoute une plage de sensibilités allant de 100 à 12 800 ISOS et un mode vidéo HD.

Du coté de l’autofocus, la mise au point est confiée à un capteur à détection de phase de 31 points qui assure un suivi continu même en mode vidéo. En marge des données purement techniques, il est dommage de ne pas voir de modèle équipé par défaut d’un flash. Pour cela, l’EOS M est bien compatible avec le sabot des flash SpeedLight et du nouveau 90EX, on regrettera tout de même cette absence de flash intégré.

Côté encombrement, le Canon EOS-M est très agréable à prendre en main avec son format compact et ses angles adoucis, le Canon M accuse quand même près de 300 g sur la balance, un poids qui se fait sentir quand on le glisse dans la poche. Pour son fabricant, cette caractéristique assure un meilleur équilibre quand on utilise le boîtier avec une grosse optique. Il faut dire qu’en plus des objectifs au format EF-M (22 et 18-55 mm) spécialement conçus pour lui, le Canon EOS M peut accueillir toutes les optiques Canon disponibles pour les reflex. Seule contrainte, il faudra auparavant fixer une bague d’adaptation sur le mécanisme à baïonnette.

Dans son utilisation la plus basique, l’appareil se comporte comme un compact: visez, déclenchez, et la photo est prise avec une résolution de 5184 × 3456 pixels. La mise au point s’effectue automatiquement et peut être verrouillée sur un ou plusieurs visages, y compris en vidéo. On remarque au passage que le zoom numérique est particulièrement bien conçu puisqu’il permet d’agrandir l’image sans étirer les pixels, tout en gardant une définition HD. Autre fonction bien pratique: on peut choisir un filtre créatif et juger de son effet sur l’écran avant d’enregistrer la photo.

Le nombre de boutons est réduit au minimum grâce à l’écran de 3 pouces qui est entièrement tactile, Il se comporte un peu comme celui d’un smartphone, avec la possibilité de changer de vue en glissant le doigt et de zoomer en écartant deux doigts. Une molette, au-dessus du boîtier, pour choisir le mode de prise de vue, une commande qui tombe sous le pouce pour déclencher les vidéos, une autre molette pour naviguer dans l’interface et ajuster différents paramètres, et trois autres boutons pour afficher les infos de prise de vue, revenir au menu ou lancer la lecture des photos et des vidéos qui ont été enregistrées. Malheureusement, l’interface des menus, inspirée elle aussi des reflex de la marque, manque sérieusement de simplicité.

Dernier des grands constructeurs à proposer un Hybride, Canon s’adresse à un public de passionnés plutôt fortunés. En effet, l’EOS M est vendu 899 euros avec un objectif 18-55, soit 200 euros de plus que l’équivalent de Panasonic, qui en est à sa quatrième génération.

Canon Eos M

 

La rédaction de Café Powell retiendra pour vous le format du boîtier, l’écran tactile, le zoom numérique, mais regrettera l’absence de flash intégré et de GPS (qui se démocratise chez les concurrents), les menus un peu compliqués et le poids de l’appareil qui en fait un boîtier assez lourd. Une intention idéal pour un cadeau entreprise

Par Kévin

A propos Kévin Costecalde (136 Articles)
Passionné par la photographie et les médias, Kévin est chef de projet communication. En 2012, il a lancé le blog La Minute de Com, une excellente occasion selon lui d'étudier les réseaux sociaux et l'actualité. Curieux et touche-à-tout, Kévin aime les challenges, les voyages et l'ironie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*