C'est tout chaud !

Ces séries que nous avons lâchées en cours de route !

séries TV

SÉRIES TV — Depuis Netflix, nombreuses sont les séries à nous faire de l’oeil. Alors on regarde un épisode, deux, parfois plus… mais parfois, ça ne prend pas. Voici un tour d’horizon des séries testées en couple, mais pas validées !

C’était prometteur, mais pas suffisamment pour nous accrocher…

  • Girl Boss : stoppée dans mon élan !

San Francisco, années 2000, une héroïne ambitieuse qui monte sa boîte : sur le papier, Girl Boss a tout pour plaire. Et ce, dès la scène d’ouverture, qui donne le ton : on y voit Sophia, le personnage principal, en panne dans une des rues escarpées de San Francisco. Elle pousse sa voiture en ordonnant aux automobilistes qui la suivent de la contourner, le tout d’un ton peu amène (on dirait presque une Parisienne !). Jusqu’à ce qu’arrive un des célèbres cable-cars de la « City by the Bay »… Voilà, ça commence comme ça. Et franchement, si on fait abstraction du côté très capricieux et immature de l’héroïne, c’est plutôt chouette. Mais après avoir vu le premier épisode début août… je me suis arrêtée là, je suis partie en vacances et je n’ai jamais vu le deuxième épisode… Je le ferai, un jour, je le ferai !

Girlboss

Une mère de famille devient cannibale : le pitch était osé. Nous étions curieux, et avons regardé le pilote, en même temps que cette autre série dont tout le monde parlait : Riverdale. Vous le savez, l’attention des spectateurs est parfois volatile : entre les deux séries, nous avons finalement suivi Riverdale. Pourtant, le pilote était pas mal du tout, outrageusement gore, et proposait une satire intéressante de la vie dans les banlieues américaines. On reprendra peut-être un jour…

C’était franchement cool, mais ça s’essouffle sur la longueur…

Ah, on vous en a parlé de The Walking Dead, Kévin et moi ! Nous étions enthousiastes, et quand nous avons découvert la série en 2015, bien après tout le monde, nous avons avalé les saisons avec passion. Nous suivions la diffusion Netflix, en naviguant entre les spoilers pendant la diffusion américaine de la saison suivante. Puis la saison suivante a été disponible à son tour sur Netflix et nous n’avons pas été au rendez-vous. La faute aux nombreux articles sur la déception des spectateurs face à la saison 7, aux spoilers qui ont finis par nous rattraper. Du coup, nous n’avons jamais éprouvé le besoin de poursuivre. Dommage, on aimait bien Daryl et Rick.

Voilà également une série qui nous a enthousiasmés, mais sur laquelle notre avis diffère. Sur les deux premières saisons, Kévin et moi étions tous les deux à fond. Nous avons dévoré les épisodes, curieux de savoir ce qui allait arriver à Sarah Manning, notre héroïne qui découvre ses traits sur le visage d’autres femmes… Si Kévin a continué à regarder avec ferveur, j’ai peu à peu perdu mon intérêt pour cette série et ses rebondissements eugéniques. Cependant, je salue toujours l’incroyable performance de Tatiana Maslany, qui arrive à incarner une pléiade de personnages avec beaucoup de talent !

Unbreakable Kimmy Schmidt, Ellie Kamper, Netflix

Voilà une deuxième série sur laquelle Kévin et moi ne sommes pas d’accord. Si j’ai été séduite par la fraîcheur de Kimmy, cette jeune femme qui découvre la vie new-yorkaise après des années enfermée dans un bunker à croire la fin du monde arrivée, Kévin a rapidement été lassé par son excentricité et sa bonne humeur légendaire. Pour Kévin, la série peine à se renouveler. Il aura tout de même poussé jusqu’à la deuxième saison… De mon côté, j’estime que, rien que pour le personnage de Titus, à la fois drôle et touchant, la série vaut amplement le coup ! Pinot noir… au revoir !

Je lui ai donné sa chance, mais non, c’est vraiment pas pour moi !

  • Outlander : le fail intégral

L’été de mes quatorze ans, j’avais déjà essayé de lire le roman de Diana Gabaldon : il m’était rapidement tombé des mains, mais j’étais tout de même curieuse de découvrir la série. Kévin a abandonné dès le pilote, et j’ai poussé encore quelques épisodes, avant de laisser tomber, morte d’ennui. Pourtant, l’idée de base est sympathique : une femme de 1945 se retrouve mystérieusement projetée au XVIIIe siècle. Et mes amies insistaient tant sur les beaux paysages d’Écosse et surtout, surtout, sur le beau héros en kilt. Bon. Je ne fais pas partie des gens qui considèrent qu’un joli panorama ou un héros séduisant suffisent à porter une série, surtout quand, chez moi, la magie ne prend pour aucun des deux. Au risque de déplaire aux fans, j’ai trouvé au personnage principal le charisme d’une huitre… et l’huitre a au moins le mérite d’être aphrodisiaque. Le flirt qui s’installe très rapidement entre l’héroïne et le héros m’a fait lever les yeux au ciel… j’ai arrêté les frais.

American Horror Story

  • American Horror Story : je suis une chochotte !

Pourtant, je vous le promets : j’avais envie d’aimer cette série. J’étais curieuse de découvrir les différents univers, l’asile, le cirque, la maison hantée… Tout le monde m’en parlait avec enthousiasme, aussi nous avons éteint les lumières et lancé le pilote. Et je l’admets : j’ai rapidement réclamé qu’on les rallume. Les premières minutes, avec ces pré-adolescents qui explorent cette maison abandonnée et vont à la cave (n’allez jamais à la cave, malheureux !!) ont suffi à me ficher les chocottes pour le reste de la nuit. Mais j’ai été courageuse. J’ai poursuivi. Mais l’ambiance glauque a eu raison de moi. Je crois que c’est quand l’incendie (une de mes phobies) est entré en scène que j’ai décidé de laisser tomber. Non, vraiment, je suis trop chochotte : ce n’est pas fait pour moi.

 

A propos Emily Costecalde (598 Articles)
Emily est tombée dans le chaudron de la littérature quand elle était toute petite. Travaillant actuellement dans le monde du livre, elle est tout particulièrement férue de littérature américaine.
Contact :Twitter

2 Commentaires le Ces séries que nous avons lâchées en cours de route !

  1. 50 % d’accord, 50 % pas d’accord 😀

    J’ai également laché Girlboss et Santa Clarita Diet !
    Par contre j’ai adoré Orphan Black (même si jene me suis pas plongée dans la dernière saison encore) et Outlander 🙂

  2. J’entends parler de Netflix un peu partout, mais je reste fidèle à mes bouquins! J’en ai presque autant que d’épisodes de « Dallas »… 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*