C'est tout chaud !

ReLife, tome 5 : entorse, embrouilles et volley !

ReLIFE, Yayoiso, Ki-oon Visuel : © YayoiSo/comico 2014 All rights reserved.

MANGA — Épuisée par ses révisions intensives et les séances de rattrapage, Honoka blesse Rena par accident pendant l’entraînement de volley, quelques semaines avant le tournoi. C’est le coup de grâce pour la vice-capitaine : désormais persuadée qu’il n’est plus question pour elle de participer à la compétition, elle sombre dans la déprime… Honoka, de son côté, est tellement rongée par la culpabilité qu’elle n’ose plus approcher son amie.
Si personne ne s’en mêle, le malaise qui s’est installé entre les deux lycéennes pourrait bien devenir définitif ! Heureusement, les autres élèves commencent à se douter que quelque chose ne tourne pas rond…

Comme dans l’opus précédent, c’est l’entourage d’Arata qui est mis à l’honneur dans ce volume-ci et on est toujours concentrés sur le trio Honoka-Chizuru-Rena. Trio qui a viré à trois solos : Rena et Honoka se font durablement la tête, Chizuru est de nouveau sur le banc de touche. Et cette ambiance commence à peser sur la classe.
Voilà qui plonge Arata dans des abîmes de perplexité. Dans le travail qu’il a quitté, une relation entre collègues le mettait mal à l’aise et, suite à son intervention, la situation n’a fait qu’empirer, conduisant – entre autres – à sa démission. Ayant connaissance de ces événements, notre protagoniste s’interroge : vaut-il mieux intervenir pour régler la situation entre ses amies ou vaut-il mieux laisser la situation évoluer d’elle-même ?
C’est donc au fil de ces réflexions que le passé d’Arata se dévoile un peu plus… et on comprend mieux pourquoi il a fini par démissionner de son entreprise, le conduisant à sa situation actuelle.

ReLife, Yayoiso, Ki-oon

Mais le personnage qui sort vraiment du lot, ici, c’est Chizuru : inadaptée aux relations sociales, la jeune fille se montre finalement la plus à même de régler le conflit entre ses deux amies ! Pour ce faire, elle se rapproche d’Arata, lui provoquant à nouveau quelques sueurs froides : si ses camarades l’ignorent, il a tout de même dix ans de plus que la jeune fille, ce qui constitue une des raisons pour laquelle le jeune homme ne souhaite pas se rapprocher d’elle – une des autres étant qu’à l’issue de l’année, son passage sera purement et simplement effacé de la mémoire de ses camarades.
Côté chronologie, on sort de la succession infinie de cours et de sessions de rattrapages et Yayoiso offre quelques belles planches dédiées aux matchs de volley.

Ce tome-ci est donc, lui aussi, entièrement dévolu à la résolution du conflit entre les jeunes filles, qui se solde de façon assez attendue. Toutefois, les aspects plus science-fictif et sociologique sont un peu plus présents que précédemment et on espère ardemment que le tome 6 leur fera à nouveau la part belle !

ReLife, tome 5, Yayoiso. Ki-oon, juillet 2017. Traduit du japonais par Anne-Sophie Thévenon.

A propos Oihana (445 Articles)
Lectrice assidue depuis son plus jeune âge, Oihana apprécie autant de plonger dans un univers romanesque, que les longues balades au soleil. Après des études littéraires, elle est revenue vers ses premières amours, et se destine aux métiers du livre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*