C'est tout chaud !

Pitch Perfect 3 : petite révérence pour les Bellas, et pourtant…

Pitch Perfect, Bellas, cinéma, chorale, chant

CINÉMA — On était survolté et complètement conquis à la sortie du premier volet de Pitch Perfect (ou The Hit Girls) : c’était bon, le lendemain on s’inscrivait à des cours de chant à capella et à des cours de choré !!

À la sortie du deuxième volet de la saga, on pleurait le beau Jesse trop peu présent ainsi que l’absence totale des Trouble Makers chers à nos cœurs. Toutefois, on était assez estomaqué par la performance des DSM et parcouru de frissons lors de la prestation finale des Bellas !

À la sortie du troisième volet, le cœur est d’abord lourd pour plusieurs raisons : déjà parce que c’était la dernière fois qu’on voyait notre groupe des aca-tachantes Bellas sur grand écran. Ensuite, parce qu’on attendait plus de ce grand final. Et enfin, parce qu’il y a beaucoup de manques :

Ça manque de musique…

Ça manque de Jesse…

Ça manque de vrais adversaires…

Ça manque de bruits de bouches…

Ça manque d’un chouïa plus de scénario moins wtf…

Cependant, à bien y réfléchir, ces manques que l’on ressent sont finalement ceux des Bellas. Avec leur avancée dans la vie, elles ont dû dire au revoir à leur vie étudiante et tout ce qui allait avec : le chant, les premiers amours, l’encadrement des cursus scolaires…

Du coup, on peut critiquer longtemps ce film – notamment sur ses rebondissements scénaristiques vraiment aberrants, oui ils vont vraiment encore plus loin que les deux premiers film, c’est possible – mais une chose est sûre pour tout fan qui se respecte : c’est qu’on pardonne tout aux Bellas. Chose dingue qui nous surprend un peu nous-même, mais qui veut dire une seule chose, c’est que finalement le sel qui fait la saga est bien là. ❤️

Pitch Perfect, Bellas, cinéma, chorale, chant

Les messages véhiculés depuis le début sont présents et c’est cohérent avec les longs métrages précédents. L’important dans la vie ? Une énorme dose d’amitié, un grand bol de bonne humeur, un verre de féminisme, un soupçon d’amour, une pincée de tristesse, quelques claques et à peine une once d’amour propre. Peur de rien et surtout pas d’avoir honte !

Les Bellas sont bien là, fidèles à elles-mêmes et on voit bien la continuité dans leur avancée : des années facs au stage de fin d’étude, jusqu’à leur entrée dans la vie active puis le premier bilan de vie avec la trentaine qui se profile…

Au final, on obtient ainsi un « c’est loin d’être le meilleur de la saga mais Dieu que c’est bon de les retrouver » !! C’est frais, c’est fort, c’est drôle, c’est pétillant, MERCI les Bellas ! \o/

La conclusion la plus importante ? Ensemble on est plus fort que tout. Bref, un film très « américain », bourré de bons sentiments mais qui fait tellement, tellement de bien au moral (parfois c’est pas plus mal de nous rappeler quelques règles essentielles) et dont on ressort avec l’envie folle de revoir le premier, le vrai, l’inimitable.

Malgré ses défauts, Pitch Perfect 3 passe tout seul, un feel good movie qui fait du bien et un final… à la Bellas !

En salles depuis le 21 décembre.

Par Victoire de Montalivet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*