C'est tout chaud !

Imposteur, un premier tome signé Suzanne Winnacker

Imposteur, Suzanne Winnacker

Avec Imposteur, dont le premier tome vient de paraître en France, Suzanne Winnacker a trouvé le bon compromis entre roman d’aventure, roman policier et science-fiction : enquête, mystères, pouvoirs surnaturels, et jeune héroïne volontaire font ici plutôt bon ménage !

Tessa n’est pas une ado comme les autres. Tessa est une Variante, une personne dotée d’un pouvoir surnaturel: elle a la capacité de changer d’apparence quasiment à volonté. Elle peut être votre voisin, votre professeur de math, votre sœur ou votre petite amie.
Abandonnée par sa mère, terrifiée de devoir faire face à une anomalie de la nature, Tessa a été recueille par la Cellule des Aptitudes Extraordinaires, la CAE, une branche ultra-secrète du FBI qui emploie des Variants. Entre son meilleur ami doué d’une force surhumaine, sa coturne invisible et sa meilleure ennemie télépathe, Tessa suit un entraînement poussé. Deux ans après son entrée à la CAE, Tessa est enfin lancée dans le grand bain avec une première mission : elle doit mettre fin aux agissements d’un tueur en série qui sévit dans l’Oregon.

Afin de débusquer le meurtrier, Tessa est chargée de prendre l’apparence, et la place, de la dernière victime du tueur, Madison, ce qui va poser plusieurs problèmes à la jeune fille. D’une part, jouer l’appât ne l’enchante pas particulièrement, même si elle est épaulée par Alec, son meilleur ami à la CAE. D’autre part, elle doit interpréter au mieux le rôle de Madie, tromper ses parents et son frère jumeau, ce qui n’est pas évident. Mais cela signifie aussi que, pour la première fois, Tessa a droit à une vraie vie de famille et tout ce qui va avec. L’amour des parents, la proximité de Devon, « son » frère jumeau, la sollicitude du reste de la famille, la présence de ses amis, tout cela bouleverse la jeune Tessa qui s’y fait plutôt bien, et a bientôt du mal à s’en passer. À côté de cela, son camarade Alec ne la laisse pas totalement indifférente et l’empêche de se concentrer sereinement sur sa mission, alors que le chef de la CAE lui met la pression. Bref : Tessa est sur tous les fronts.

Et ce n’est pas facile pour la jeune fille qui doit gérer en même temps que l’enquête la vie au lycée, la vie familiale sans se faire démasquer, et ses sentiments pour Alec. Tout cela prend d’ailleurs un peu le pas sur l’enquête policière, que Tessa semble mener parfois en dilettante, parfois avec l’urgence qui caractérise les situations de crise. Le rythme, du coup, s’en ressent : les scènes trépidantes et palpitantes viennent entrecouper de longues plages durant lesquelles on suit Tessa dans sa vie (enfin !) normale. Le style colle au récit : la narration au présent représente bien la routine du quotidien de la jeune agente, les phrases courtes sont adaptées au récit d’action et le manque de détails sert l’intrigue très resserrée autour de la protagoniste.

Si l’histoire de Tessa, sa découverte d’une vie pleine d’amour ou du quotidien au lycée est plutôt intéressante, le reste manque un peu de piquant, en comparaison : l’enquête semble prendre, au final, peu de place, et se règle très rapidement, avec une conclusion assez peu surprenante. De même, la romance est dépourvue d’émotions, car on ne se perd pas en fioritures. Cela a l’avantage de ne pas trop empiéter sur le récit et de le reléguer au second plan, mais l’inconvénient d’être un peu convenu.
En revanche, le fil rouge de la saga est bien amené, et ce tome met clairement l’eau à la bouche pour la suite : si l’on ne sait pas encore comment tout cela va évoluer, on sent se profiler une bataille dantesque entre clans de Variants ennemis, et cela prolongerait à merveille ce premier tome.

Imposteur vient donc introduire une série mêlant roman policier et science-fiction : l’univers nous est connu, mais les Variants – certains, du moins – mettent leurs pouvoirs surnaturels au service de la justice. Le récit est efficace et, si l’intrigue de ce premier tome laisse un peu sur sa faim, elle permet d’introduire une histoire de fond qui, elle, semble bien plus consistante et que l’on attend désormais de découvrir avec impatience. à mi-chemin entre X-Men et Cherub, Imposteur devrait plaire aux lecteurs adeptes d’ aventures surnaturelles !

Imposteur, Suzanne Winnacker. R. Laffont, 15 mai 2014. Traduit par Madeleine Nasalik

Par Oihana

A propos Oihana (444 Articles)
<p>Lectrice assidue depuis son plus jeune âge, Oihana apprécie autant de plonger dans un univers romanesque, que les longues balades au soleil. Après des études littéraires, elle est revenue vers ses premières amours, et se destine aux métiers du livre.</p>

5 Commentaires le Imposteur, un premier tome signé Suzanne Winnacker

  1. Ce livre est dans ma PAL, j’ai hâte de le lire ! 🙂

  2. Ce livre est génial ! Trop hâte de lire la suite 😀

  3. Un livre que j’ai beaucoup aimé et j’ai hâte de lire la suite ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*