Les Lumières de Broadway : plongée à New York dans les années 50 !

Les Lumières de Broadway

ROMAN HISTORIQUE — Le New-York des années 50 me fascinent : celui qui sera bientôt dans Broadway Limited, celui bien établi dans Rien n’est trop beauLes Lumières de Broadway, lui, nous transporte à la fin de la décennie dans le milieu du spectacle : une toile de fond ô combien passionnante !

L’héroïne est la fille unique d’éleveurs porcins du Winconsin : une jolie fille solide et raisonnable, qui se sent coincée dans une vie peu attrayante. Son destin semble se dessiner devant elle : elle épousera un gentil garçon et aura sa propre ferme. Sa fille suivra le même chemin, et probablement sa petite fille après elle. Mais Eleanor ne veut pas de cette vie monotone et classique : elle rêve de Broadway, des théâtres de la 42e rue. Sur un coup de tête, elle s’enfuit à New York pour passer une audition pour une comédie musicale de son idole, Don Mannheim.

Le succès ne tarde pas à frapper à sa porte : Mannheim lui propose le nouveau rôle controversé de sa future comédie musicale. Controversé ? Oui, très : Eleanor jouera le rôle d’une jeune Blanche amoureuse d’un Noir. Une idylle impensable dans l’Amérique des années 50, rongée par la ségrégation et par le racisme…

Passionnant roman historique sur l’univers des comédies musicales, Les Lumières de Broadway propose un portrait sans complaisance d’une époque à la fois proche et lointaine. Le récit d’Emily Neuberger décrit le racisme nauséabond de l’époque, la méfiance envers tout ce qui s’approche du communisme, l’homophobie latente de l’époque, son machisme aussi… Eleanor se rendra compte qu’en tant que jeune et jolie fille blanche du Wisconsin, elle a été très préservée jusque là. Elle découvre la réalité des discriminations liées à la couleur de peau, les injustices vécues par les Afro-américains, la peur au ventre qui les habite en permanence… Elle agit avec beaucoup de maladresse, cet apprentissage ne se fait pas simplement. Pleine de bonne volonté, elle apprend à mettre de côté son éducation pour ouvrir les yeux et son esprit.

Les réactions face à cette comédie musicale sont forcément très virulentes : manifestations, menaces, articles de presse odieux… Tout y passe. Mais l’équipe tient bon : au-delà du succès rêvé et de la gloire de devenir un pilier de Broadway, la troupe rêve à un monde plus juste, transcendé par la musique et l’art. Un idéal louable !

Eleanor apprend donc toute la réalité du racisme et fait l’apprentissage de la vie d’intermittente du spectacle, elle découvre aussi comment vivre seule pour la première fois : c’est un vrai roman initiatique sur absolument tous les plans. On regrette juste que l’intrigue s’arrête à un moment clé de son histoire : quelle est la suite pour ce personnage et ses amis ? On aimerait bien savoir… mais n’est-ce pas la preuve qu’on a là une fiction réussie ?

Les Lumières de Broadway est donc un roman passionnant, porté par un casting de personnages vraiment sympathiques qui se révèlent au fil des pages, avec leurs secrets et leurs ambitions… Top !

Les Lumières de Broadway, Emily Neuberger. Belfond, avril 2022. Traduit de l’anglais par Carine Chichereau.

 

A propos Emily Costecalde 998 Articles
Emily est tombée dans le chaudron de la littérature quand elle était toute petite. Travaillant actuellement dans le monde du livre, elle est tout particulièrement férue de littérature américaine.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.