Sugar man, la renaissance de Sixto Rodriguez

On en parle depuis plusieurs semaines et ce n’est pas pour rien. Vous avez peut-être vu à l’affiche le documentaire de Malik Bendjelloul, Sugar man, sans trop y prêter attention. Sugar man n’est autre que le titre d’une chanson de Sixto Rodriguez et ce documentaire retrace la renaissance de cet artiste hors du commun.

Si ce nom vous est inconnu, Sixto Rodriguez, un artiste américain d’origine mexicaine, a néanmoins sorti deux albums, aux États-Unis, en 1970 (Cold Fact) et en 1971 (Coming from Reality). Albums qui, disons le franchement, ont été un véritable échec commercial. Mais, à l’écoute de ses albums, on a peine à comprendre pourquoi, tant ses musiques sont envoutantes et son talent remarquable.

Mais si cet artiste n’a pas connu de véritable succès outre-atlantique, ses mélodies ont trouvé des oreilles expertes en Afrique du Sud. Depuis 1970, Rodriguez y est adulé, ses chansons, devenues cultes, font partie de la culture musicale de tous les Sud-Africains et ses textes ont grandement influencé le mouvement anti-apartheid des années 70. La modernité de ses textes, l’audace des thèmes choisis (drogue, sexe… bref, tout ce qui était interdit à l’époque en Afrique du Sud) ont participé à la prise de conscience des Sud-Africains quant à la politique répressive du pays. Ce documentaire, par de nombreuses interviews d’artistes qui avouent l’influence de Rodriguez dans leur travail et de musicologues sud-africains, nous montre à quel point la musique de Sixto a bouleversé les mœurs dans les années 70.

Seulement voilà : pendant 30 ans, Rodriguez n’a jamais eu connaissance du succès incroyable que ses albums rencontraient en Afrique du Sud. Pendant que ces albums se vendaient par centaines de milliers en Afrique du Sud, Rodriguez, lui, menait une vie précaire à Detroit, jusqu’au jour où un disquaire sud-africain décida de partir à la recherche de l’artiste.

Sixto

Souvent comparé à Bob Dylan pour sa voix, ses textes engagés et ses mélodies, les albums de Rodriguez n’ont malheureusement pas rencontré le succès qu’ils méritaient à leurs sorties. Ce documentaire aura néanmoins permis à un grand nombre d’entre nous de découvrir cet artiste incroyable tant par son talent que par l’humilité qu’il a su garder après avoir découvert son statut d’idole. Malgré ses 70 ans, Sixto Rodriguez repart en tournée et il sera à Paris le 3 et 4 juin au Zénith et le 5 juin à la Cigale.

Sugar Man de Malik Bendjelloul est sorti en salles le 26 décembre 2012 (Bande annonce)

Par Inès

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.