Partials : une vraie bonne dystopie

Kira vit dans un monde à bout de souffle. Une décennie auparavant, la population humaine a été décimée quand les Partials, des êtres génétiquement modifiés conçus pour la guerre, se sont retournés contre elle, et ont répandu un terrible virus mortel, le RM. Si cela fait onze ans qu’aucun Partial n’a été vu, cela fait également onze ans que les nouveaux-nés meurent inexorablement, victimes du RM. Ce qui reste de l’humanité vit parquée à Long Island : quelques 36 000 âmes qui ont tenté de se reconstruire après le Ravage. Mais comment peut-on envisager l’avenir quand tous les bébés qui naissent meurent en quelques jours, et que chaque femme a pourtant comme devoir d’enchaîner les grossesses ?

Kira a seize ans et débute son internat à l’hôpital d’East Meadow, au service maternité. Mais en très peu de temps, elle a déjà vu mourir trop de nourrissons pour pouvoir rester indemne. Quand sa meilleure amie Madison tombe enceinte à son tour, Kira décide de se lancer à corps perdu dans la recherche d’un antidote….même si pour cela elle doit capturer un Partial dans les tréfonds d’un Manhattan crépusculaire pour pouvoir l’étudier. Avec sa troupe d’amis, Kira se lance dans cette quête désespérée, sans se douter des conséquences de son geste…non seulement pour elle, mais pour l’humanité toute entière.

Dans ce premier tome d’introduction très complet, Dan Wells jette les bases d’un monde ravagé, dans lequel la survie est l’enjeu le plus important. Dans un monde moribond, l’électricité est devenue un luxe, et l’internet un vestige du passé. Il a fallu en très peu de temps se protéger et recréer un semblant de chaîne alimentaire. Mais le monde de Kira vit majoritairement sur ses acquis : en l’absence de laboratoires ou d’usines, les habitants de Long Island sont obligés de fouiller les décombres pour trouver du matériel et des médicaments. Ce n’est pas une solution très durable. Mais pire encore, dans quelques décennies, l’humanité risque de disparaître pour de bon, si personne ne trouve de moyen de traiter le RM. L’humain le plus jeune de la planète est déjà adolescent.

En la personne de Kira s’éveille la voix de la révolte. Si le gouvernement, de prime abord, semble tout faire pour préserver l’humanité, ses méthodes sont discutables : les sénateurs imposent à toutes les jeunes femmes dès dix-huit ans de se reproduire, encore et encore, dans l’espoir qu’un jour, un nourrisson naisse immunisé. Un groupe de rebelles sème la panique aux marges de la cité. Le gouvernement de Long Island est donc pris entre deux feux : la Voix du peuple peut le renverser du jour au lendemain, et les Partials peuvent se manifester de nouveau en passant brusquement à l’attaque.

C’est dans ce contexte que Kira décide de quitter Long Island pour traquer un Partial. Mais une fois face à l’ennemi de toujours, Kira découvre quelqu’un de très humain, bien loin de la représentation diabolique qu’elle s’en faisait. Ses convictions se fissurent, même si sa volonté et sa détermination ne faiblissent pas. Personnage très humain, et plutôt sympathique, Kira est intelligente et évolue beaucoup au fil du récit. Elle est entourée d’une brochette de personnages assez variés (Marcus, le petit ami rigolo, Xochi la rebelle mélomane, Jayden le soldat courageux, Madison et Haru, couple soudé…).

Partials mêle de l’action à foison, une réflexion sur les dérives de la génétique et sur la politique, et même les premiers germes d’une romance. Dan Wells a un vrai talent pour rendre réel, quasiment palpable, le moindre paysage décrit : des routes défoncées, des immeubles envahis par la végétation, un New York abandonné…Il nous ferre impitoyablement : une fois pris par le récit, on ne peut s’arrêter de lire, curieux de savoir si Kira parviendra ou non à trouver un remède au virus. Une vraie bonne dystopie : on a hâte de se plonger dans le deuxième volume. ça tombe bien, il est déjà sorti !

Partials, Dan Wells. Albin Michel Wiz, septembre 2013.

Par Emily Vaquié

A propos Emily Costecalde 649 Articles
Emily est tombée dans le chaudron de la littérature quand elle était toute petite. Travaillant actuellement dans le monde du livre, elle est tout particulièrement férue de littérature américaine.

3 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.