Les Opportunistes : un tableau italien acide et piquant

Adapté du roman Human Capital de l’Américain Stephen Amidon, le film du réalisateur Paolo Virzì nous raconte l’histoire de deux familles qui vont voir leurs destins changer brutalement à la suite d’un accident la veille de Noël.

Dino Ossola est un agent immobilier au bord de la faillite qui cherche désespérément à se remettre à flot. Il pense trouver sa porte de sortie lorsqu’il apprend que sa fille Serena a une relation avec le fils unique de l’une des plus riche famille d’Italie : les Bernaschi. Dino a un point en commun avec cette famille : la passion de l’argent, mais surtout de n’avoir aucun scrupule pour en obtenir un maximum. Dino Ossola va alors gagner l’amitié du père de famille, Giovanni, dont son épouse Carla se rêvait d’être comédienne.

Alors que les deux hommes sont sur le point de signer un accord financier pour s’enrichir mutuellement, leur relation prend peu à peu un tournant inattendu. A la veille de Noël, survient un accident de la route qui pourrait bien nuire à la réputation de la famille.

L’historie commence une nuit d’hiver, sur une route enneigée près du Lac de Côme en Italie sur laquelle homme se fait heurter par un véhicule qui prend la fuite. Le réalisateur Paolo Virzi a fait le choix d’une construction en trois chapitres pour exposer le point de vue de 3 des personnages durant la même période.

Le film commence avec le chapitre premier, point de vue de Dino Ossola qui, à travers un flashback, nous raconte sa rencontre avec la famille Bernashi. Le réalisateur nous montre alors la rapprochement des deux familles, la rencontre de deux hommes, issu pour l’un de la classe moyenne qui a réussi et l’autre de la classe aisée qui n’a de cesse de s’enrichir. Il ne s’agit en réalité que d’une rencontre occasionnée par le couple formé par leurs enfants respectifs. Le chapitre deux nous dressera la vision de la femme du richissime homme d’affaires. On y découvre une femme malheureuse en ménage qui n’a pas eu l’occasion de réaliser ses rêves. L’argent de son mari lui permet néanmoins de couver son fils et réaliser son désir de sauver un théâtre de la destruction. Enfin le chapitre trois nous présente le point de vue de la fille de Dino, adolescente qui comme bien des filles de son âge, décide de se rebeller contre son père.

Les trois chapitres comportent chaque fois la vision d’un des personnages sur l’histoire, sorte de fil rouge qui court tout au long du film, mais comptent aussi une petite histoire personnelle pas toujours indispensable. Ce procédé est un peu lourd, mais est heureusement compensé par la méchanceté du regard que porte Paolo Virzì sur ces protagonistes, victimes de leur passion pour l’argent.

 Les Opportunistes est un tableau de l’Italie acide et piquant dressé par Paolo Virzì. Le cadre est là et la forme dramatique intrigue. Cependant, trop de sujet sont abordés ce qui nous empêche de les approfondir. Une frustration pour le spectateur car un film sur le portrait de la riche épouse frustrée avec sa jeunesse perdue et qui se cherche une vie aurait pu faire l’objet d’un film à lui tout seul. Le film est loin d’être désagréable à regarder en réalité mais se regarde sans passion. La construction maladroite avec ce système de chapitres n’apporte rien de plus au film. Preuve en est avec le chapitre deux qui n’apporte rien à l’histoire, mais aurait pu constituer un film à lui tout seul.

Une histoire intéressante qui prend tout son sens avec l’opportunisme de certains personnages mais bien plus avec le titre original « Il capitale humano », que l’on peut traduire par le capital humain.

Les Opportunistes est actuellement en salles.

Par Kévin

A propos Kévin Costecalde 196 Articles
Passionné par la photographie et les médias, Kévin est chef de projet communication. En 2012, il a lancé le blog La Minute de Com, une excellente occasion selon lui d'étudier les réseaux sociaux et l'actualité. Curieux et touche-à-tout, Kévin aime les challenges, les voyages et l'ironie.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.