Captive : drogue, secte et colo pour l’été !

Captive, Fabien Clavel, Lana Blum, Rageot

Fabien Clavel n’est plus vraiment un débutant, ni en littérature jeunesse, ni en littérature adulte, ni en imaginaire, ni en polar ! Il a déjà plus d’une quarantaine de titres à son actif. Au début de l’été est sortie la troisième (més)aventure de Lana Blum, une lycéenne… particulièrement malchanceuse – et dont les aventures peuvent se lire indépendamment et donc dans le désordre !

Lana les a bien méritées, ces vacances. Après avoir tiré sa mère d’un complot mondial (Décollage immédiat) et subi, en compagnie de son petit ami Jérémie une prise d’otages au sein du lycée (Nuit blanche au lycée), Lana aimerait décompresser. Oublier cette fin d’année catastrophique – faute de bons résultats et grâce à la prise d’otage, elle redouble sa seconde, à sa grande honte -, ne pas penser qu’elle rate des vacances au Maroc avec sa mère et survivre au plan foireux que lui aura concocté son cher paternel, qui refait surface après deux longues années de silence radio.
Et le plan foireux, Lana le découvre bien trop vite : son père l’a inscrite à un stage pour se « remettre en phase avec la nature ». Au programme : pas de téléphone et du bivouac dans la forêt. Dans un camp tout juste défriché, qu’il faut construire de ses propres mains. Lana est aux anges… D’autant plus lorsqu’elle s’aperçoit que son père est parti sans la prévenir… et que le camp s’est transformé en place forte impossible à quitter. Il semblerait qu’elle ait un véritable don pour s’attirer les pires ennuis.

Mais l’adolescente ne se laisse pas abattre et met immédiatement en place un plan d’évasion aussi audacieux qu’il est risqué !

Première chose : impossible de s’ennuyer dans cette lecture ! Si Lana est captive du camp au fin fond de l’Aubrac, Fabien Clavel captive littéralement son lecteur avec cette lecture survitaminée. Le livre est assez court, donc l’auteur va droit au but : on ne se perd pas en détours et tergiversations et, en moins de cinq chapitres, on flaire l’entourloupe sous le stage.
A partir de là, on bascule dans un suspense tout psychologique : Lana est enfermée dans le camp, victime d’une tentative de lavage de cerveau. Sa parano est à son comble – celle du lecteur pas loin derrière ! On s’angoisse, on s’interroge, on se demande si, vraiment c’est bien ce qu’on croit et… oui, ça l’est.
Sous couvert d’un roman d’action sauce espionnage, Fabien Clavel nous parle des sectes : celles qui, sous des dehors mielleux et altruistes, attirent dans leurs filets des gens ouverts, peut-être un peu trop naïfs sur certains points, indéniablement faciles à manipuler. Et ce qui terrifie aussi Lana que le lecteur, c’est l’ampleur des moyens développés par ces personnes pour arriver à leurs fins ! Sidérant !
Avec tout ça, n’allez pas croire que Captive est un pur roman d’action : ça bouge dans tous les sens, certes, mais il y a aussi d’autres enjeux. Ainsi, la relation entre Lana et son père est au centre des préoccupations de la jeune fille, tout comme ses relations avec Jérémie : c’est très touchant.

On a dit au début que l’aventure pouvait se lire indépendamment des précédentes : les rappels nécessaires sont faits en temps et en heure, ce qui fait qu’on n’est pas perdu si on prend le train en marche. En revanche, vu les découvertes faites par Lana, on peut supposer que les opposants se retrouveront dans un volume futur… que l’on a hâte de découvrir, surtout s’il est aussi bon que celui-là ! En bref, si vous avez envie d’un très bon polar jeunesse pour les vacances, notez cette aventure difficile à lâcher de Lana Blum !

Captive, Fabien Clavel. Rageot, 9 juin 2015.

A propos Oihana 546 Articles
Lectrice assidue depuis son plus jeune âge, Oihana apprécie autant de plonger dans un univers romanesque, que les longues balades au soleil. Après des études littéraires, elle est revenue vers ses premières amours, et se destine aux métiers du livre.

1 Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.