Des voisins trop secrets : un thriller prenant !

THRILLER JEUNESSE — On ne vous présente plus la collection Flash Fiction de Rageot qui étoffe de nouveau son catalogue de thrillers destiné aux ados. Aujourd’hui, on parle du dernier titre de Philip le Roy, Des voisins trop secrets !

États-Unis, 1978. Lorraine, la fille la plus populaire du lycée, est certaine d’avoir entendu des cris dans la maison voisine. Une vieille maison, déserte depuis un an, qui est justement de nouveau occupée, mais ressemble à s’y méprendre à la maison hantée d’Amityville. Lorsque Lorraine s’ouvre de ses doutes au lycée, elle fait l’objet de moqueries généralisées, y compris de la part de son petit ami. Le seul qui semble la croire est Tom, un adolescent complexé et mauvais élève. Il lui propose même d’aller voir directement dans la maison ce qui s’y passe…quels que soient les risques !

Comme souvent avec cette collection, l’intrigue est ramassée dans un récit qui ne traîne pas en longueur, et ne se perd pas non plus en digressions – quoiqu’il y ait deux arcs narratifs ici !
De fait, le récit démarre très vite, et enchaîne éléments perturbateurs et péripéties sans aucun temps mort.

Parallèlement à l’enquête non officielle menée par Lorraine et Tom, l’auteur évoque quelques sujets d’actualité qui devraient parler aux jeunes lecteurs – car oui, les adolescents de 1978 vivaient sans doute des choses similaires à ceux d’aujourd’hui, les réseaux sociaux en moins !
En effet, au fil des pages, il est beaucoup question de handicap (Tom est dyslexique), de difficultés à s’intégrer au groupe, de harcèlement scolaire (dont Lorraine a un bref et douloureux aperçu) et d’amitié. Autant de sujets qui ont toujours la cote dans les établissements scolaires !
Et ce qui change un peu, ce sont leurs passe-temps respectifs, plus proches qu’ils ne peuvent le penser : Lorraine, en effet, est actrice dans une série destinée aux adolescents et qui a son succès. Tom, s’il est plus discret, brille sur les planches du théâtre du lycée… et se défend extrêmement bien à la lutte. Sans trop de surprises, tous ces éléments servent dans les péripéties, et à bon escient !

Les personnages sont rapidement caractérisés, ce qui permet de suivre aisément les évolutions de l’intrigue, ainsi que de leurs relations.
L’intrigue, de son côté, évolue de façon linéaire, mais à bon train, ce qui la rend prenante et facile à suivre. Plus on approche de la fin, plus l’auteur lorgne du côté de l’horreur, avec des scènes dans la maison supposément hantée à faire dresser les cheveux sur la tête des lecteurs les plus sensibles (dont je suis). Ambiance garantie !

Une fois l’enquête résolue, le roman se fend d’un petit épilogue bien troussé car il propose une chute originale, parfaitement préparée, et qui donne au roman des accents de vérité. On parlait en introduction d’un double arc narratif : l’épilogue vient clore ce second arc narratif, entièrement lié au théâtre, à la dyslexie de Tom, au statut d’actrice de Lorraine… et à l’histoire vraie qui se cache derrière le personnage de Tom Mapother !

Des voisins trop secrets, Philip Le Roy. Rageot (Flash Fiction), 6 avril 2022. 

A propos Oihana 667 Articles
Lectrice assidue depuis son plus jeune âge, Oihana apprécie autant de plonger dans un univers romanesque, que les longues balades au soleil. Après des études littéraires, elle est revenue vers ses premières amours, et se destine aux métiers du livre.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.