La Nuit de Berk : mais que font les doudous la nuit ?

La Nuit de Berk, Julien Béziat

ALBUM JEUNESSE — Vous connaissez Berk ? Non ? Et pourtant, si vous avez des petits bouts dans votre entourage, les aventures rocambolesques de cet intrépide doudou devraient vous intéresser. Car après l’hilarant Bain de Berk, revoilà notre doudou canard… en fâcheuse posture !

L’autre jour, il est arrivé un truc terrible. C’est Berk, injustement abandonné dans le coffre à doudous, qui a raconté l’aventure à son jeune propriétaire. Oublié qu’il était dans l’école fermée pour la nuit, il a embarqué Croc, un croco-sac-à-dos laissé là lui aussi. Se promener dans l’école toute noire avec la lampe de la maîtresse, c’est rigolo ! Sauf quand un terrifiant Sprouitch Sprouitch se met à vous suivre partout. Partout, partout, partout…

Toute personne ayant un jour oublié son doudou à l’école (ou à la crèche, ou chez des proches) s’est sans doute posé la question : que fait mon doudou sans moi ? Julien Béziat nous propose donc une réponse sous forme d’aventure intrépide, avec explorations nocturnes d’une école dont les ombres cachent bien des choses – effrayantes, évidemment.
Peu à peu, le ton du récit change : car les deux amis semblent vraiment être suivis par quelque chose d’inconnu, qui produit un bruit très étrange. S’agit-il de grosses pattes qui écrabouillent ? D’un ogre qui mâchouille ? Ou, pire, de sorcières qui bidouillent ?

La Nuit de Berk, Julien Béziat
Le temps de quelques doubles-pages, on sent bien la tension et les frissons monter, d’autant que les illustrations, assez sombres lorsque la lumière est éteinte, nous plongent immédiatement dans l’ambiance.

Heureusement, les deux amis trouvent bien vite l’interrupteur et là… surprise ! Le fin mot de l’histoire, comme dans le précédent album, est plein d’humour et permet de relâcher la pression si rapidement montée ! Et alors que l’on pense l’histoire terminée, l’album s’achève sur une nouvelle chute, plus drôle encore que la précédente.

En somme, c’est un nouvel album très réussi que signe Julien Béziat. Sept ans après Mäko, l’histoire du petit phoque récompensée de la Pépite du premier album à Montreuil, l’auteur-illustrateur n’a rien perdu ni de sa verve, ni de son coup de crayon, et nous régale une fois de plus d’une très belle histoire !

La Nuit de Berk, Julien Béziat. L’Ecole des Loisirs (Pastel), août 2018.

A propos Oihana 538 Articles
Lectrice assidue depuis son plus jeune âge, Oihana apprécie autant de plonger dans un univers romanesque, que les longues balades au soleil. Après des études littéraires, elle est revenue vers ses premières amours, et se destine aux métiers du livre.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.