Bride Stories, tome 10 : l’hiver est là !

Bride Stories, tome 9, Kaoru Mori, Ki-oon
Visuel : Ki-oon

MANGA — Bride Stories fait partie de ces séries manga dont on guette les nouveaux tomes, sans toutefois les lire immédiatement car l’on sait que l’attente sera longue avant le suivant, mais la découverte délicieuse !

Après deux tomes essentiellement consacrés à Pariya et Umar, on retrouve le couple phare de la série, Amir et Karluk. Mais on change de décor ! Car suite à l’attaque du clan Hargal sur le village des Eyhon, Karluk se remet en cause et souhaite s’endurcir et apprendre à se battre. Amir était prête à lui enseigner le tir à l’arc, mais un petit malentendu entre eux a mis à mal ce projet. Le jeune homme a toutefois de la suite dans les idées… et le voilà sur les terres des frères et cousins d’Amir, Azher, Baymat et Joruk, pour apprendre l’archerie montée.

Bride Stories, tome 10, Kaoru Mori

C’est donc cette technique de chasse traditionnelle, utilisée par les nomades des steppes eurasiennes, qui est à l’honneur dans ce volume, ce qui donne lieu à de splendides scènes équestres dans la neige, mais aussi à des rapaces dans toutes les positions imaginables. Et, cette fois, point de broderies, car la température est extrêmement rigoureuse sur la steppe enneigée : les personnages pratiquent donc l’empilement des couches de fourrure et autres lainages, afin de ne pas mourir de froid, ce qui leur donne une toute autre allure, et rappelle combien la vie des nomades pouvait être ardue.
Celle-ci est abondamment illustrée : la chasse occupe une place importante de l’intrigue, évidemment, mais n’est pas la principale occupation du clan Hargal. Il faut également travailler et entretenir les cuirs, prévoir les provisions en vue de l’hiver, s’occuper des immenses troupeaux de moutons, capturer et dresser de nouveaux aigles pour la chasse… Ce tome est riche à la fois en péripéties et en découvertes sur la vie des nomades !

On retrouve également un personnage récurrent de la série : Henry Smith, l’ethnologue qui vivait, au début de la série, chez les Eyhon, et qui essaie de rallier Ankara. Si cette partie peut sembler un tantinet moins prenante que la précédente, elle est elle aussi riche en informations. Smith, en effet, sait à quel point la région est instable et, avant de rejoindre l’Angleterre, il aimerait bien retourner photographier les endroits traversés. De plus, la conclusion du volume laisse penser qu’il s’attarderait bien encore un peu dans la région… et que l’on pourrait peut-être assister à un autre mariage !

Carton plein, une nouvelle fois, pour Kaoru Mori, qui tisse une intrigue palpitante, fourmillant d’informations passionnantes, et magnifiquement illustrée. Il va sans dire que l’on a hâte d’en découvrir la suite !

Bride Stories, tome 10, Kaoru Mori. Ki-oon, avril 2018. Traduit du japonais par Yohan Leclerc.

A propos Oihana 542 Articles
Lectrice assidue depuis son plus jeune âge, Oihana apprécie autant de plonger dans un univers romanesque, que les longues balades au soleil. Après des études littéraires, elle est revenue vers ses premières amours, et se destine aux métiers du livre.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.