Alta Mar : Cluedo sur paquebot

Alta Mar

SÉRIE — Les séries espagnoles ont, semble-t-il, le vent en poupe. Après les succès de La Casa de Papel et Chicas del cable, la péninsule ibérique propose une nouvelle série mêlant deux genres qu’elle maîtrise : le polar sur fond historique !

Dans les années 1940, le paquebot transatlantique Bárbara de Braganza relie l’Europe au Brésil. Alors qu’elles s’apprêtent à monter à bord, Eva et Carolina, deux soeurs fortunées, croisent la route d’une femme terrifiée, qui cherche à échapper à un mariage forcé avec un homme violent. Ni une ni deux, elles embarquent la femme comme clandestine, ce qui les positionne d’emblée dans une situation difficile. Non seulement car embarquer une clandestine est un acte – évidemment – hors-la-loi mais, surtout car Carolina s’apprête à épouser l’armateur du bateau, lui-même à bord. Tout faux-pas est alors assez risqué ! Le voyage ne débute donc pas sous les meilleurs auspices.
Et la situation ne fait qu’empirer, lorsqu’un mystérieux passager est passé par-dessus bord, sans que l’on retrouve son corps. Et comme si cela ne suffisait pas, bientôt, les cadavres s’enchaînent…

Au gré des huit épisodes qui constituent la série, on balance donc de suspect en suspect : les deux soeurs sont-elles aussi innocentes qu’elles en ont l’air ? La clandestine fuyait-elle réellement ? Quels sombres intérêts ont tous ces aristocrates dans la compagnie maritime ? Sont-ils tous réellement en train de fuir une Espagne déchirée par la guerre civile et les conséquences de la guerre mondiale, ou ont-ils d’autres petits secrets à cacher ?
Le suspense est bien troussé, tout au long de la série : les scénaristes (Gema R. Neira et Ramón Campos) s’y entendent pour terminer quasiment chaque épisode sur un retournement de situation qui laisse sur les dents, donnant envie de regarder la suite. Alors évidemment, les amateurs d’Agatha Christie et de films policiers ne se laisseront sans doute pas abuser, car les ressorts de l’intrigue ne sont pas particulièrement recherchés. Maîtres chanteurs, conséquences de la guerre mondiale, conjoints cachés et petits trafics émaillent le scénario de ce huis-clos, construit sur le modèle de celui du Crime de l’Orient-Express. Mais il n’y a pas de secret : c’est dans les vieilles marmites que se font les meilleures soupes !

La série se laisse donc vraiment regarder, étalant de plus décors et costumes sublimes. L’environnement du bateau de croisière de luxe a été bien pensé et travaillé, tout comme les costumes historiques !

Ne dérogeant pas à la règle, les scénaristes clôturent la série sur un nouveau retournement de situation extrêmement mystérieux, qui laisse présager une suite elle aussi pleine de suspense ! La saison 2 est d’ailleurs annoncée pour l’année prochaine, tandis qu’une saison 3 pourrait être en préparation.

Alta Mar, de Gema R. Neira et Ramón Campos. 8 épisodes de 50 minutes.

A propos Oihana 540 Articles
Lectrice assidue depuis son plus jeune âge, Oihana apprécie autant de plonger dans un univers romanesque, que les longues balades au soleil. Après des études littéraires, elle est revenue vers ses premières amours, et se destine aux métiers du livre.

1 Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.