La nuit des requins : nuit mouvementée !

THRILLER JEUNESSE — La collection Flash Fiction de Rageot, dont on vous parlait récemment, étoffe son catalogue avec des romans destinés aux préadolescents. Place à un nouvel auteur habitué à ce public : Jean-Christophe Tixier !

Léo, Camille et leurs parents s’apprêtent à passer un excellent week-end dans leur maison de vacances, située sur une petite île qui leur appartient. C’est l’anniversaire de Camille et il faut en profiter !
Mais deux braqueurs font irruption dans la maison, attachent toute la famille et exigent un million d’euros du beau-père de Léo. S’il ne se plie pas à leur exigences (et il n’a pas l’argent !), les braqueurs enlèveront Camille. Dès lors, Léo n’a qu’une idée en tête : fausser compagnie aux braqueurs, et prévenir les secours !

Comme toujours avec les titres de Flash Fiction, le roman présente une mise en page aérée (papier crème, texte non justifié, interlignage augmenté), adaptée pour une lecture confortable et facilitée.

L’intrigue du roman est très resserrée, puisqu’elle se déroule du vendredi 21h15 au dimanche 11h15. Les dates et heures sont d’ailleurs données dès les titres de chapitres, ce qui rythme à merveille l’intrigue. Celle-ci se déroule entièrement sur l’île et il faut dire que cet aspect huis-clos participe du suspense.
Celui-ci est particulièrement présent : la situation de départ est indéniablement angoissante, mais notre personnage principal est loin de se laisser abattre. De fait, il y a des péripéties à tous les chapitres, et l’auteur maîtrise à la perfection l’art du rebondissement !

Le récit est linéaire, donc aisé à suivre, y compris pour les lecteurs moins aisés avec la lecture cursive : vu la brièveté des chapitres, le roman se prête également à une lecture à voix haute, pourquoi pas pour une découverte à plusieurs !

La nuit des requins coche toutes les cases du bon thriller : une intrigue prenante, des péripéties bien menées, un récit fluide que l’on peut lire d’une traite, ou en suivant les chapitres extrêmement rythmés. Malgré la tension générale, l’auteur achève sur une note plus douce et pleine d’espoir, qui allège parfaitement l’atmosphère. Très bonne découverte !

La nuit des requins, Jean-Christophe Tixier. Rageot (Flash Fiction), 28 avril 2021. 

A propos Oihana 619 Articles
Lectrice assidue depuis son plus jeune âge, Oihana apprécie autant de plonger dans un univers romanesque, que les longues balades au soleil. Après des études littéraires, elle est revenue vers ses premières amours, et se destine aux métiers du livre.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.