Que savoir des aides CAF pour garde d’enfants ? 

Combiner le rôle de mère et la vie professionnelle n’est pas toujours une tâche aisée. C’est pour cette raison qu’après l’accouchement, certaines femmes confient la garde de l’enfant soit à une nounou ou à une crèche. Ce faisant, elles peuvent prétendre à des aides auprès de la caisse d’allocations familiales. À quoi servent-elles et comment en bénéficier ? Découvrez à travers cet article tout ce qu’il faut en savoir.

Des avantages fiscaux

Les aides CAF pour garde d’enfants octroyées par l’État présentent de nombreux avantages fiscaux pour les parents. Mais ils ne sont toujours pas les mêmes pour tous. Ils varient en fonction du mode de garde. Vous pouvez en savoir plus ici.

La garde d’enfant à domicile

La garde d’enfant à domicile est très avantageuse pour les parents exerçant déjà une activité professionnelle. En ayant opté pour ce mode de garde, ils jouissent d’une réduction de 50 % des frais de garde ou d’un crédit d’impôt de 50 %. De la même manière, la caisse d’allocations familiales intervient à juste titre pour un allègement conséquent de leurs charges sociales. Autant d’avantages qu’offre également la garde à l’extérieur du domicile, mais à une petite différence.

La garde d’enfant à l’extérieur du domicile

Pour la garde d’enfant à l’extérieur du domicile, les avantages sont aussi multiples. Avec ce choix, les parents peuvent profiter soit d’une réduction ou d’un impôt de 50 %. Mais ce mode de garde a ceci de particulier que tout le monde est éligible à ses avantages, avec ou sans activité professionnelle.

Les conditions d’accès

Les aides de la CAF pour la garde des enfants sont connus sous le nom de « Complément de Libre Choix de Mode de Garde ». Ces allocations de familles, il faut le préciser, concernent uniquement les familles ayant un ou des enfant(s) à garder.

Voici les conditions générales qu’il leur faut remplir pour en bénéficier :

  • Avoir un ou des enfant(s) âgés de moins de 6 ans ;
  • Exercer une activité professionnelle.

En effet, cette dernière condition ne concerne pas les personnes :

  • Bénéficiaires de l’allocation aux adultes handicapés (AAH) ;
  • Bénéficiaires de l’allocation d’insertion (les chômeurs) ou de l’allocation de solidarité spécifique ;
  • Bénéficiaires du RMI ou du RSA

Une fois ces conditions remplies, vous avez droit au complément de libre choix de mode de garde auprès de la CAF. Laquelle aide peut être cumulée avec bien d’autres aides liées à la garde d’enfants.

La possibilité de bénéficier d’autres aides liées à la garde d’enfants

En dehors du Complément du Libre Choix de Mode de Garde (CMG), il existe plusieurs autres initiatives d’aide à la garde des enfants. Entre autres, il y a :

  • L’Aide à la Garde d’Enfants pour Parents Isolés (AGEPI), spécialement destinée aux parents demandeurs d’emploi ou parents isolés de leurs enfants ;
  • Le Chèque CESU pour financer le coût d’une assistante maternelle ;
  • Les aides locales pour la garde ;
  • Les aides à la garde d’enfants proposées par certains comités d’entreprise, etc.

À vrai dire, il existe tellement d’initiatives d’aide au financement de la garde des enfants que le choix semble parfois problématique. Si vous vous retrouvez dans une situation pareille, n’hésitez pas à faire appel à des professionnels pour un accompagnement.

A propos Kévin Costecalde 308 Articles
Passionné par la photographie et les médias, Kévin est chef de projet communication. En 2012, il a lancé le blog La Minute de Com, une excellente occasion selon lui d'étudier les réseaux sociaux et l'actualité. Curieux et touche-à-tout, Kévin aime les challenges, les voyages et l'ironie.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.