Héla et les quatre royaumes : de la fantasy à partir de 10 ans !

Héla et les quatre royaumes, Marie-Line Brault

ROMAN JEUNESSE — Il y a un peu de The Kiss of Deception dans le pitch de départ du roman de fantasy jeunesse Héla et les quatre royaumes puisque la jeune héroïne, Héla, fuit elle aussi une union arrangée…

Il faut dire que le destin d’Héla n’a rien d’enviable, quand bien même elle doit épouser un prince… Celui-ci n’a rien de charmant ! La jeune fille n’a de plus pas choisi son fiancé, qui vient d’une famille et d’un royaume réputés cruels. Mais, bien qu’elle ait le coeur lourd, c’est le sens du devoir qui guide les pas d’Hélas lorsqu’elle arrive au royaume des Dragons. Cependant, peu de temps après son arrivée dans sa nouvelle belle-famille, elle se rend compte que sa vie est en danger, c’est donc tout naturellement qu’elle fuit. Son but ? Obtenir de l’aide d’un des deux autres royaumes, puisqu’elle fuit le troisième et ne peut revenir chez elle au sein du quatrième…

Quête initiatique, fuite en avant entremêlée de considérations socio-politiques : Héla et les autres royaumes est un premier roman prometteur, si on garde bien en tête le jeune âge du lectorat auquel il s’adresse. Les lecteurs plus âgés n’y trouveront probablement pas leur compte, car le roman est rapide, il se lit vite et l’intrigue à l’avenant : amateurs de longues sagas fouillées sur treize tomes (Robin Hobb ou GRR Martin), passez votre chemin car la résolution viendra trop rapidement pour vous ! Et c’est bien normal, car le roman s’adresse aux dix ans et plus. Vous voilà prévenus !

Mais les jeunes lecteurs trouveront leur compte dans ce récit riche en aventure et en rebondissements, et porté par des personnages courageux et attachants. Le message, lui, est charmant car c’est un appel à la tolérance et au vivre-ensemble : partout où Héla passe, elle semble pointer du doigt les travers des sociétés qu’elle côtoie. C’est un bon coup de pied dans la fourmilière très, très nécessaire. À part les Corbeaux, qu’on ne voit pas, chaque royaume semble en effet avoir des défauts indéniables : pas de manichéisme dans ce roman !

Voilà donc une jolie entrée en matière pour les jeunes lecteurs qui veulent se lancer dans le genre touffu de la fantasy : vous pouvez y aller les yeux fermés avec ce premier roman d’une autrice dont nous suivrons les prochains opus !

Héla et les quatre royaumes, Marie-Line Brault. Fleurus, octobre 2021.

A propos Emily Costecalde 866 Articles
Emily est tombée dans le chaudron de la littérature quand elle était toute petite. Travaillant actuellement dans le monde du livre, elle est tout particulièrement férue de littérature américaine.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.