Inside Job : l’irrévérence des dessins animés pour adultes

Inside Job

SERIE TV — Oui, ce n’est pas nouveau : les dessins animés, ce n’est pas que pour les enfants. Même les plus inoffensifs cachent souvent un double niveau de lecture à destination des parents qui regardent avec leur progéniture. Cependant, depuis les années 80 ont fleuri de nombreux dessins animés destinés principalement aux adultes : Les Simpson, South Park, American Dad… Et maintenant Inside Job, à regarder sur Netflix.

Inside Job nous permet de suivre une joyeuse équipe de bras cassés au sein de Cognito, Inc., une entreprise de l’ombre dont le but avoué est de contrôler le monde (rien que ça). Pour cela, tout est bon, et principalement les théories du complot, les machinations politiques et même la science-fiction la plus débridée. L’équipe se fédère autour de Reagan, une trentenaire brillante et ambitieuse, mais socialement inadaptée. Il y a ainsi Brett, le « labrador de l’équipe » beau et terriblement candide, Dolphman le militaire à moitié dauphin (oui, oui), André le docteur complètement drogué, Gigi la gravure de mode qui veut absolument la gloire et la célébrité et, puisqu’on n’est plus à une absurdité près, un champignon géant extraterrestre particulièrement sarcastique. L’équipe va de problème en problème, pendant que le père de Reagan, savant fou mégalomane ex-dirigeant limogé de Cognito, Inc., essaie de lui mettre des bâtons dans les roues tout en regagnant son affection (oui, c’est un fin travail d’équilibriste).

C’est sacrément efficace, les références pop culture fusent à la seconde (personnellement, je ne me remets pas de « Still Valley », la ville coincée dans les années 80, génial jeu de mot intraduisible en français qui fait écho, les vrais savent, au Hill Valley de Retour vers le futur), ce qui nous fait dire que c’est probablement une série qui vieillira assez mal, tant elle est ancrée dans notre époque. Les plus célèbres théories du complot sont bien sûr de la partie : le résultat est totalement irrévérencieux. De nombreuses célébrités font ainsi des caméo bien malgré elles : la série utilise par exemple l’appétence bien connue de Léo Dicaprio pour les jeunettes de moins de vingt-cinq ans pour en faire le chef d’un gang de vampires parasitant Hollywood, dont Keanu Reeves est le représentant idéal… tout le monde sait bien qu’il ne vieillit pas !

Forte d’un rythme effréné, avec des dialogues bourrées de vannes, et des dilemmes éthiques très nonchalamment exposés, la série offre, comme American Dad ou Les Simpson, une critique sans concession de l’American Way of Life. C’est bien sûr corrosif, et c’est ça qu’on aime.

Inside Job est disponible sur Netflix.

A propos Emily Costecalde 1008 Articles
Emily est tombée dans le chaudron de la littérature quand elle était toute petite. Travaillant actuellement dans le monde du livre, elle est tout particulièrement férue de littérature américaine.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.