La Promesse de l’Ouest, dangereux périple

L’Ouest américain a toujours fait fantasmer. Il nous évoque la ruée vers l’or, le soleil de la Californie, l’essor d’Hollywood. Mais bien avant tout ça, l’Ouest était dangereux. Un endroit à défricher, sauvage, inconnu. En 1837, lorsque le jeune Tom Walker quitte New York aux côtés de son père pour vendre le célèbre revolver Colt sur les routes de l’Ouest, il va le découvrir à ses dépens. L’adolescent est pourtant ravi d’être sur les routes, de dormir à la belle étoile, de découvrir de nouveaux paysages. Mais le périple vire à la tragédie lorsque leur chemin croise celui de bandits qui dépouille, puis tue son père. Voilà notre jeune héros seul en territoire inconnu, désormais orphelin.

Bien décidé à revenir auprès de sa tante à New York, le garçon décide de s’allier avec Henry Stands, un homme solitaire rencontré en chemin. L’homme est taciturne, et laconique, et n’a pas la moindre envie de s’encombrer d’un gamin possiblement recherché par une bande de tueurs. Pourtant, l’improbable duo va commencer à cheminer ensemble…

C’est un roman âpre et violent, témoin d’une époque difficile, où un garçon de douze ans peut subitement se retrouver orphelin à des kilomètres de chez lui, plus ou moins obligé de se débrouiller seul, malgré la bienveillance de certains adultes. Les épreuves que va vivre le jeune Tom vont forger sa personnalité et lui laisser un souvenir durable. Il découvrira que l’Ouest ne tient pas toujours ses promesses…

La Promesse de l'Ouest, Robert Lautner, presses de la cité

Véritable roman d’apprentissage dans la douleur, La Promesse de l’Ouest nous transporte sur les routes poussiéreuses d’un Ouest tout relatif (rien à voir avec la Californie ! Malheureusement, les Walker n’auront pas le temps d’aller bien loin… mais c’est déjà trop loin pour le pauvre Tom). Bien que Tom ne soit pas un personnage très agréable, son jeune âge et les épreuves subies entraînants tout logiquement de nombreuses jérémiades et autres larmes (ce qui est compréhensible et logique, mais reste agaçant) on suit son périple vers New York avec grand intérêt. Le personnage d’Henry Stands est intrigant et son passé, dévoilé par petites touches, laisse songeur. ça, c’est un vrai personnage de lonesome cowboy !

Au-delà de ça, La Promesse de l’Ouest tient un discours vraiment intéressant sur les armes à feu, dans un pays qui, selon toute probabilité, n’abolira jamais le deuxième amendement. Il montre bien l’effet dévastateur qu’elles peuvent avoir…

La Promesse de l’Ouest, Robert Lautner. Presses de la Cité, 2015. Traduit par Georges-Michel Sarotte.

A propos Emily Costecalde 667 Articles
Emily est tombée dans le chaudron de la littérature quand elle était toute petite. Travaillant actuellement dans le monde du livre, elle est tout particulièrement férue de littérature américaine.

1 Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.