Un roman familial et surprenant : Nos années sauvages

ROMAN AMÉRICAIN — C’est, disons-le tout net, un phénomène éditorial. Le nouveau roman de Karen Joy Fowler, Nos années sauvages, cumule succès critique et marchand : traduit dans pas moins de vingt-six pays, il est arrivé au printemps dernier dans nos vertes contrées, et sera bientôt adapté en mini-série par HBO, avec Natalie Portman dans le rôle principal. La venue de Karen Joy Fowler au festival America ce week-end est l’occasion rêvée de se pencher sur ce roman au succès intrigant.

Nos années sauvages est de ces romans difficiles à résumer sans vous dévoiler ce qui fait son sel, cette fameuse révélation qui survient finalement relativement tôt dans le récit mais qui fait tout l’intérêt du roman, ou presque. Nous dirons donc seulement que c’est une histoire de famille, tirée d’un fait réel. Un père, une mère, un frère et deux soeurs. L’une d’elle, Rosemary, est notre narratrice. Autrefois, c’était une enfant vivace, connue pour sa langue bien pendue, son vocabulaire particulièrement étendu et ses questions incessantes. Adulte, elle est devenu peu loquace. Entre les deux, un traumatisme, celui de la disparition de sa soeur, et du départ de son frère. Une fillette devenue subitement enfant unique.

Lire la suite de l’article sur The American Break !

Nos années sauvages, Karen Joy Fowler, Presses de la cité

A propos Emily Costecalde 646 Articles
Emily est tombée dans le chaudron de la littérature quand elle était toute petite. Travaillant actuellement dans le monde du livre, elle est tout particulièrement férue de littérature américaine.

1 Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.