Cézanne et moi : faites-vous une toile !

CINÉMA — Danièle Thompson, personnalité tendre et lumineuse du cinéma français, a décidé de s’attaquer à deux légendes du XIXe siècle français, Paul Cézanne et Émile Zola, dans un film sobrement intitulé Cézanne et moi.  À cette occasion, la réalisatrice s’est attaquée à un genre assez complexe : le film biographique.

cezanne-et-moi

Pour s’attaquer au portrait cinématographique de personnalités aussi célèbres  que Cézanne ou Zola, il faut une certaine expérience et c’est le cas ici avec de Danièle Thompson, qui a entamé sa carrière de scénariste en 1966 avec le grand classique La Grande Vadrouille. C’est au début des années 2000 que Danièle Thompson a découvert dans un article, que Paul Cézanne et Émile Zola s’étaient rencontrés sur les bancs d’un collège d’Aix-en-Provence et qu’ils avaient entretenu, des années durant, une amitié des plus tumultueuses. La cinéaste rêva alors immédiatement de porter leur histoire commune à l’écran, s’appuyant sur des échanges épistolaires entre les deux artistes.

Le film Cézanne et moi nous raconte l’amitié tempêtueuse entre Paul Cézanne et Émile Zola, entre Aix-en-Provence et Paris. On y découvre la relation complice et adversaire des deux personnages depuis leur plus tendre enfance. Depuis qu’ils sont petits, en effet, nos amis ne se quittent guère, ils partagent leurs joies, leurs peines, leurs amours et leur névroses d’artistes en quête de reconnaissance publique.

Pendant tout le film, nous sommes invités à voyager entre la Provence et la capitale au travers de leurs échecs et réussites. Cette amitié fusionnelle sera constamment remise en question de par les caractères forts des deux artistes. On les voit s’aimer et se détester au point de se haïr, parfois même les deux à la fois.

cezanne-et-moi

Pour les incarner, deux grands noms du cinéma français d’aujourd’hui, Guillaume Canet et Guillaume Gallienne, qui ont dû travailler leur voix et leur gestuelle pour incarner le plus fidèlement leurs personnages. Le premier joue le rôle d’Emile Zola et le second incarne Paul Cézanne. Le jeu d’acteur de Guillaume Gallienne est tout simplement magistral du début à la fin ; aussi bien dans son jeu d’artiste incompris et insoumis, qu’au niveau de sa transformation physique au fil des époques.

Malgré tout, Cézanne et moi souffre d’une réalisation un peu inégale. En dépit d’une photographie magnifique grâce à une lumière maîtrisée, le film est dans son montage assez bancal. Danielle Thompson a décidé de raconter l’histoire avec une chronologie des plus étranges. On passe d’un Zola adolescent à un Cézanne vieillard. Une bonne idée de base mais au final, certaines scènes traînent en longueur. L’émotion monte cependant crescendo au fil du film et les dialogues en intensité. La plupart des scènes sont vraiment intéressantes mais il arrive que d’autres tombent complètement à plat.

Cependant, nous sommes sortis ravis de la séance. Cézanne et moi est un film passionnant et moderne sur une amitié forte entre deux monstres sacrés de notre culture !

A propos Kévin Costecalde 149 Articles
Passionné par la photographie et les médias, Kévin est chef de projet communication. En 2012, il a lancé le blog La Minute de Com, une excellente occasion selon lui d'étudier les réseaux sociaux et l'actualité. Curieux et touche-à-tout, Kévin aime les challenges, les voyages et l'ironie.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.