Pavor Nocturnus ou l’histoire d’un petit garçon un peu trop parfait

Marilina Cavaliere, Letizia Iannaccone, Seuil jeunesse, Pavor Nocturnus, L'Histoire d'un petit garçon un peu trop parfait

ALBUM JEUNESSE — Marilina Cavaliere et Letizia Iannaccone sont italiennes, respectivement auteur et psychologue, et illustratrice. Ensemble, elles viennent de publier Pavor nocturnus, l’histoire d’un petit garçon un peu trop parfait, un album jeunesse à lire dès 4 ans, qui parle de parents-poules et d’enfants trop couvés !

Pavor, 6 ans, est un petit garçon comme les autres, enfin presque. Grâce à sa maman, il ne risque en effet pas de lui arriver grand-chose : impossible d’attraper un terrible rhume morveleux lorsque l’on ne partage ni sa table d’école, ni ses affaires ; impossible d’être dévoré par la grippe ou les poux lorsqu’on se lave frénétiquement les mains dix fois par jour ; impossible non plus de se casser une jambe lorsqu’on évite toute activité sportive plus dangereuse que la simple marche à pieds entre la maison et l’école. Pavor est donc hors de danger, quoi qu’il arrive.
Seulement, voilà : Pavor tombe soudainement malade. Ses nuits sont peuplées de cauchemars qui le font se réveiller en hurlant et dont il ne se souvient jamais au réveil. Sa mère l’emmène donc chez le médecin, très surpris par les symptômes. Mais les médecins n’ont jamais déçu les parents de Pavor.
Or, cette fois, le traitement prescrit est franchement étrange par rapport à ce qu’on peut connaître habituellement…

Marilina Cavaliere, Letizia Iannaccone, Seuil jeunesse, Pavor Nocturnus, L'Histoire d'un petit garçon un peu trop parfait

À cette étrange histoire, Letizia Iannaccone offre des illustrations un peu sombres, inquiétantes, aux angles aigus et aux traits flirtant avec le surréalisme, lorsque s’alignent les hypothèses sur les maladies du petit Pavor. Celui-ci occupe d’ailleurs toutes les planches, ainsi que ses angoisses, bien naturelles au vu de son contexte familial – dont on ne verra rien d’autre, hormis les décors de la maison. Heureusement, plus cela avance, plus les illustrations s’éclaircissent, se parent de couleurs et de joie, en écho au traitement prescrit par le médecin.

En somme, voilà un bel album hommage à l’enthousiasme et à la spontanéité naturels de l’enfance, servi par un texte plein d’humour et de tendresse. Si l’album plaira aux enfants (dès quatre ans), il s’adresse avant tout aux parents : nombreux sont ceux qui souffrent du syndrome « plus-que-parfait » et poussent leurs enfants au perfectionnisme, les enfermant dans la terrible angoisse de décevoir leur entourage. À mettre donc entre toutes les mains, mais surtout entre celles des parents !

Pavor Nocturnus, l’histoire d’un petit garçon un peu trop parfait, Marilina Cavaliere et Letizia Iannaconne.  Seuil jeunesse, 25 août 2016. Traduit de l’italien par Marilina Cavaliere.

A propos Oihana 510 Articles
Lectrice assidue depuis son plus jeune âge, Oihana apprécie autant de plonger dans un univers romanesque, que les longues balades au soleil. Après des études littéraires, elle est revenue vers ses premières amours, et se destine aux métiers du livre.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.