Nos âmes rebelles – L’année de toutes les transitions

nos âmes jumelles, samantha bailly, rageot

CONTEMPORAIN — De nouveau, pour Lou et Sonia, c’est la rentrée la rentrée scolaire. Mais celle-ci a un goût particulier : c’est la dernière avant le bac, avant la liberté, avant l’émancipation. Les deux amies rentrent en terminale. Et c’est cette année que tout va se jouer.

Sur le même schéma que le tome précédent, Samantha Bailly nous propose de suivre nos deux protagonistes tout au long de l’année scolaire, mois par mois. Sonia s’épanouit en terminale L grâce à un prof de français stimulant et bienveillant qui l’encourage à écrire. Lou, de son côté, continue bien malgré elle à être « l’intello de service » dans les matières scientifiques. Elle préfère s’isoler et reste à l’écart de ses camarades de classe qui la cernent si mal. Sauf peut-être de Vittore, le nouveau venu, qui va réussir à percer – en partie seulement – ses défenses. Mais, entre deux émois adolescents et les révisions du bac blanc, ce qui fait vraiment vibrer les deux filles, c’est un blog BD. Leur blog BD ! Celui qu’elles ont créé après la Japan Expo pour s’améliorer et se tirer mutuellement vers le haut. Sonia est bien évidemment la plume et Lou le crayon, et ensemble, elles croquent avec humour et fraîcheur leur quotidien : les garçons, la famille, les camarades de classe, le bac …

Samantha Bailly, Nos âmes, Nos âmes rebelles, Rageot

Même si les romans de cette série sont très solaires, très lumineux et réconfortants, Samantha Bailly aime y aborder des thèmes un peu plus graves, toujours très actuels : l’homosexualité, le divorce, les familles recomposées, l’avenir incertain … On retrouve donc Matthieu, le meilleur ami de Sonia, qui cette année va assumer sa sexualité et ouvrir le dialogue. On découvre aussi un peu plus l’histoire des parents de Lou, qui vivent séparés, et l’apprentissage de cette nouvelle forme de parentalité, qui n’est évidente pour personne. Et enfin, comme absolument tous les terminales chaque année, Lou et Sonia doivent choisir leur futur et dans leur cas, affronter leurs parents qui paniquent de les voir choisir des filières réputées difficiles et sans débouchés …

On retrouve bien dans ces pages l’ambiance particulière de cette période du bac : ces professeurs qui nous rappellent l’importance du diplôme, la peur des parents de voir leur enfant échouer, cette pression supplémentaire d’être admis dans une bonne filière post-bac. Et puis cet incroyable vent de liberté, quand, à la fin de la terminale, tout semble possible. En bref, un tome 2 dans la parfaite continuité du premier.

Nos âmes rebelles, Samantha Bailly. Rageot, février 2016.

 

Par Coralie

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.