La Part des ombres : acte II de la Révolte !

La Part des ombres, tome 1, Gabriel Katz, Scrinéo

FANTASY — Après un détour au rayon polar, avec Quand tu descendras du ciel, Gabriel Katz est revenu à la fantasy avec le second volume de La Part des ombres, son diptyque réunissant des personnages de ses précédentes séries.

La rébellion Gorane en est encore à ses balbutiements mais l’occupant Traceur ne se laisse pas faire. D’ailleurs, le royaume des montagnes a dépêché sur place son meilleur guerrier, Akhen Mekhnet, pour remettre un peu d’ordre en Goranie, au grand dam du gouverneur. Pourtant, les troupes du Fantôme, menées par Kaelyn, ne lâchent rien. Batailles rangées, espionnage, diplomatie, infiltration, tous les moyens sont bons pour lutter, malgré les nombreuses questions qui se posent : pourquoi la princesse héritière de la Goranie, Miljena, après avoir échappé au mariage forcé, est-elle retournée se jeter dans la gueule du loup et épouser d’elle-même la brute sanguinaire à qui on la destinait ? La rébellion, essentiellement composée de paysans, sera-t-elle un jour prête à se défendre elle-même ? Où se cache le dernier survivant du massacre qui a tout déclenché et après lequel tout le monde court ? Olen, Kaelyn et Desmeon sortiront-ils indemnes de la guerre civile qui s’annonce ?

La Part des ombres, tome 2, Gabriel Katz, Scrinéo

Alors que le premier tome s’achevait sur un retournement de situation à pousser des cris de frustration, le tome 2 reprend exactement là où on s’en était arrêté. La reprise est donc fluide, il n’y a pas d’ellipse à absorber et on se remet directement dans le bain.
Evidemment, la situation a évolué depuis le premier tome et nos personnages sont plus que jamais occupés à comploter, espionner, fomenter des mauvais coups et tenter de défaire le règne des Traceurs. Outre ces missions capitales, nos trois mercenaires doivent aussi à surveiller leurs arrières car, qu’il s’agisse d’une querelle d’amoureux qui a dégénéré, d’une profonde inimitié ou d’une bataille d’orgueil, ils ne font pas tous l’unanimité dans leur propre camp. Comme dans le premier tome, l’intrigue générale est donc nourrie de sous-intrigues passionnantes, dont les issues sont à même de modifier profondément celle de la guerre en cours.

Celle-ci est d’ailleurs loin d’être prévisible dès l’ouverture du tome : la situation est instable, le suspense bien présent et, si les péripéties s’enchaînent à bon train, on reste dans le doute jusqu’à la toute-fin. Ce qui rend la lecture extrêmement prenante ! Le volume étant assez court, on a l’impression de filer droit au but sans perdre une seconde, parfois au détriment de certains approfondissements. Ainsi, on découvre presque en passant qu’un des personnages est doté de facultés extraordinaires… sans plus d’explications, ce qui est un brin frustrant. Ce petit bémol mis à part, l’intrigue apporte leurs conclusions aux divers développements. Celles-ci ne sont d’ailleurs pas toujours celles que l’on aurait pu imaginer au départ, ce qui est bien agréable, car changeant de l’ordinaire. Et cela peut s’appliquer à l’ensemble de ce tome 2, dans lequel l’auteur semble prendre un malin plaisir à détourner les cours habituels des récits de fantasy. Ici, l’ennemi peut parfois s’avérer tellement sympa qu’il devient un bon pote, le héros être celui qui ne fait que des petits riens dans son coin et, surtout, le plan le plus minutieusement préparé… échouer dans les grandes largeurs. En bref : rien n’est écrit et la surprise peut surgir à chaque coin de porte. Et, au vu de la fin, si reprise d’aventures il y avait avec ces trois personnages, nul doute que l’on serait à nouveau servis en surprises !

Si le premier volume nous montrait – pour celles et ceux ayant lu les autres romans – de nouvelles facettes du trio, c’est encore plus flagrant ici, car leurs personnalités sont encore un peu plus creusées. Paradoxalement, mais pour le plus grand plaisir des aficionados de l’univers, ces aspects révélés ici viennent éclairer leurs choix et positionnements dans les romans précédents.

En bref, ce second volume offre tout ce que l’on peut attendre d’un bon roman de fantasy : de l’action, des sentiments, des questionnements, des héros qu’on n’attendait pas et, comme souvent, un roman qui s’achève sur une image forte. Excellente pioche, évidemment et, sans surprise, on attend le prochain roman de l’auteur !

La Part des ombres, tome 2, Gabriel Katz. Scrinéo, mars 2018.

A propos Oihana 504 Articles
Lectrice assidue depuis son plus jeune âge, Oihana apprécie autant de plonger dans un univers romanesque, que les longues balades au soleil. Après des études littéraires, elle est revenue vers ses premières amours, et se destine aux métiers du livre.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.