Comment publier un livre ? nos conseils clés

Plus d’un Français sur trois a déjà songé à écrire un livre mais peu d’être eux réussissent à convaincre une maison édition. Face à cet engouement pour l’écriture, des nouveaux services d’auto-édition viennent en aide aux auteurs pour publier leurs livres sans passer par une maison d’édition classique.

Contrairement aux idées reçus, ce n’est plus un non-choix ! Ceux qui empruntent la voie de l’autoédition sont de plus en plus nombreux, stimulés par différents phénomènes éditoriaux comme Les gens heureux lisent et boivent du café, récupéré depuis par les éditions Michel Lafon. Il y a bien sûr ceux qui y voient un moyen idéal pour contourner le mur de refus des maisons d’édition traditionnelles et de leur comité de lecture très sélectif. Ou alors les auteurs du dimanche refroidi par les tarifs de l’édition à compte d’auteur ou Il faut souvent payer entre 2 000 et 3 000 euros pour un premier tirage de 500 exemplaires.

Voici quelques étapes à suivre pour publier votre livre :

1 Budgéter votre projet ou alors trouver des financements

L’argent est bien souvent le nerf de la guerre. L’auto-édition de votre roman va vous demander un investissement en temps mais aussi en argent. Vous pouvez vous en sortir pour rien si vous optez pour une publication numérique, mais peut-être n’est-ce pas votre projet. Pour une publication papier, il faut anticiper les différents coûts pour éviter les mauvaises surprises. Pour 100 exemplaires imprimés, combien d’exemplaires dois-je vendre pour commencer à vivre de ma passion ? Comment vais-je financer mon projet d’auto-édition ? Organiser une campagne de financement participatif ?

2 La correction de votre roman

L’orthographe, la syntaxe, la conjugaison doivent attirer votre attention. Vous pouvez réaliser la correction « ortho-typo » vous-même ou bien faire appel à un correcteur professionnel mais c’est un point à ne pas négliger. Les prix des professionnels varient en fonction du nombre de pages. Il existe des logiciel de correction comme antidote qui vous seront d’un grande aide mais cela ne fait pas tout.

Au-delà de la correction, faites-vous relire par des personnes extérieures qui pourront vous dire sis votre intrigue est bonne mais également déceler des incohérences qui vous aurait échappées.

3 Imaginer une bonne couverture

Il est possible de faire sa couverture soi-même ! Si vous avez une ame d’artiste, des talents de photographe ou de dessinateur, alors laissez-vous aller. Dans le cas où la création graphique n’est pas trop votre tasse de thé, vous pouvez partir sur une photo tirée d’une banques d’images libres de droit et gratuites. Avec un peu de budget, vous pouvez faire appel à un illustrateur ou photographe.

4 Maquetter votre livre

Encore une fois, si vous avez le budget, vous pouvez engager un maquettiste qui vous fera une mise en page toute propre sur InDesign.

Néanmoins, il est possible de faire facilement une mise en page de votre texte sur des logiciels aussi simple que Word. Pensez juste qu’il faut que le prix de votre livre soit inscrit sur la quatrième de couverture, ainsi que le numéro ISBN.

5. Faire imprimer vos livres ?

La question à vous poser : souhaitez-vous imprimer vos livres ? En combien d’exemplaires ? Avez-vous le budget ? Vous pouvez également vous diriger vers une version numérique de votre livre, ça n’est pas moins bien.

Votre imprimeur va vous accompagner dans tout le processus d’impression, il est important de choisir un partenaire avec lequel vous avez un bon contact ! Quelqu’un qui répond au téléphone, qui prend des nouvelles de l’avancé de votre projet, c’est toujours mieux, c’est le cas sur ce site !

6. Vous optez pour du 100% numérique

Tout de suite, c’est plus facile. Il n’y a pas de frais à prévoir ! Pour créer votre livre en version numérique, les logiciels Word, OpenOffice, etc proposent tous un export en epub.

Le logiciel gratuit Calibre vous permettra de convertir votre .epub en tout autre format (comme le .mobi des Kindles). Quoi qu’il arrive, la version numérique est essentielle quand on parle d’auto-édition. Votre livre ne va pas être en librairie, il faut donc un autre moyen pour les lecteurs d’obtenir votre livre facilement. Quoi de mieux qu’un ebook qu’on télécharge en quelques clics ?

7. L’étape administrative

Obtenir un ISBN (obligatoire pour la version papier et la version numérique), c’est gratuit.

Déposer son livre à la BnF, il suffit de consulter le site officiel pour obtenir les informations.

Vous renseigner sur la manière dont vous allez déclarer les ventes de vos livres (bon, pas si vous imprimez 10 exemplaires hein). Il est possible de déclarer en tant que particulier, auteur, entreprise, association… Y a plein de statuts, c’est à voir au cas par cas.

8. Diffuser vos livres

Vos réseaux sociaux, votre blog, votre chaîne YouTube. Si vous avez déjà des gens qui suivent votre travail, forcément le travail est facilité. Dans tous les cas, il est essentiel d’avoir une présence en ligne et un moyen de contact facile pour les gens qui voudraient commander votre livre.

Les forums, groupes d’écrivains, communautés en ligne. Attention cependant, ce sont souvent des circuits fermés d’auteurs qui se lisent entre eux.

Les influenceurs. Vous allez recevoir peu de réponses, mais parfois il y a des blogueurs ou booktubeurs intéressés.

Les librairies, certaines librairies, en particulier les indépendantes, pourraient accepter votre livre dans leurs rayons. Il est aussi possible de mettre son livre (notamment son ebook) sur des plateformes de ventes en ligne. Le site Pumbo vous aide à publier et vendre votre livre en librairie.

Ne négligez pas le bouche-à-oreilles !

Sur les plates-formes d’autoédition, il n’y a ni exigence de qualité ni de contenus, sauf le respect de la loi.
Pour aider l’auteur à créer son manuscrit et à le promouvoir, les plates-formes proposent des « packs » d’accompagnement, la plupart du temps payants. L’auteur est responsable du texte qu’il publie et reste propriétaire de ses droits.
Envie d’écrire, lancez-vous !

A propos Kévin Costecalde 225 Articles
Passionné par la photographie et les médias, Kévin est chef de projet communication. En 2012, il a lancé le blog La Minute de Com, une excellente occasion selon lui d'étudier les réseaux sociaux et l'actualité. Curieux et touche-à-tout, Kévin aime les challenges, les voyages et l'ironie.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.