Les 5 meilleures villes du monde pour étudier l’anglais

Il y a beaucoup de choses que vous pouvez faire pour apprendre l’anglais, et l’une des meilleures est de partir à l’étranger. Consacrer une partie de sa vie à l’apprentissage d’une langue ou non est une décision importante, mais que si vous êtes clair, cela peut devenir l’une des meilleures décisions de votre vie, qui définirait votre avenir..

Il est nécessaire de bien réfléchir avant de se décider. Soyez sûr de vos objectifs si vous voulez apprendre l’anglais efficacement et que vous n’avez pas de date de retour pour y consacrer tout le temps nécessaire. Si vous envisagez d’étudier, nous vous recommandons de ne pas partir pour moins d’un mois. C’est la durée minimale recommandée si vous voulez apprendre l’anglais à l’étranger, moins d’un mois est trop peu. Les experts disent qu’il faut plus de temps pour obtenir des résultats satisfaisants. Il est également possible de suivre des cours de langue à l’étranger.

Partir un mois à l’étranger pour apprendre l’anglais peut être une très bonne idée si vous n’avez pas un niveau élevé. Dans ce cas, les progrès peuvent être importants. Passer d’une langue à peine parlée à une immersion totale vous fera vraiment sortir de votre zone de confort.

Apprenez toutes les bases d’une langue et maîtrisez-les à la perfection. Comment interagir avec les gens en anglais à un niveau élémentaire, vous en ressortirez en sachant comment effectuer des tâches simples en anglais, comme faire ses courses dans un supermarché ou aller au restaurant, sans aucun problème.

Il y a deux choses que vous devez faire pour en tirer le meilleur parti. La première est de s’inscrire à un type de cours où il vous sera demandé de progresser jusqu’à un certain niveau. La seconde est d’être en immersion totale et d’interagir le moins possible avec les personnes qui parlent votre langue.

Oubliez Londres, New York ou Sydney. Envisagez au moins d’autres options si vous cherchez à étudier l’anglais dans un pays anglophone et à vous installer dans une ville à l’autre bout du monde, il existe des destinations beaucoup plus fraîches, plus chaudes et moins chères…

Apprendre l’anglais au Royaume-Uni, pourquoi pas Bristol

A deux pas de Londres qui est plus chère, Bristol est un véritable petit bijou caché. Avec l’esprit indépendant qui caractérise ses visiteurs depuis des décennies, la ville de Bristol est aujourd’hui considérée comme l’une des plus importantes du sud de l’Angleterre sur le plan culturel. Et il se trouve que c’est aussi l’une des plus divertissantes.

Des théâtres ont été installés au-dessus des pubs et à l’intérieur d’anciennes brasseries, et en été, lorsque la ville accueille des dizaines de festivals, les amateurs de musique peuvent difficilement trouver un meilleur endroit.

Brisbane, Australie

C’est l’une des meilleures destinations pour apprendre l’anglais en Australie. Il s’agit d’une ville moins connue que Sydney ou Melbourne et c’est précisément la raison pour laquelle c’est une bonne destination. C’est un lieu moins peuplé, bien qu’il abrite plus d’un million d’habitants.

Brisbane est une ville plus tranquille où l’anglais est excellent, complètement compréhensible pour les étrangers. Cette ville à taille plus humaine que Sydney, rend les déplacements beaucoup plus faciles pour les nouveaux arrivants. La rivière Brisbane serpente dans le centre-ville, au milieu des centres culturels, des bars et des restaurants, transformant ses rives en une destination de vie nocturne.

Auckland, Nouvelle-Zélande

Pas très loin de là, en Nouvelle Zélande, Auckland est une des meilleures villes pour étudier l’anglais. Elle a un des meilleurs système éducatifs au monde et les français n’y sont pas énormément présents. C’est un avantage majeur.

Auckland est en général une des villes avec la meilleure qualité de vie. Son système éducatif est très bon et il y a une offre de travail importante. De plus, le climat et la nature impressionnante de l’île la transforme en quelque chose d’irrésistible.

Visitez les deux côtes (Auckland se trouve entre l’océan Pacifique et la mer de Tasmanie), faites une croisière sur l’île de Rangitoto, explorez les vignobles de l’île de Waiheke, escaladez les 53 pics volcaniques de la région ou faites une excursion d’une journée dans le décor du Hobbit des films du Seigneur des anneaux.

Vancouver, Canada

Si l’idéal pour vous est d’étudier dans une ville sûre au climat tempéré, avec des tonnes d’activités de plein air, des vues à couper le souffle, alors Vancouver est faite pour vous. Cette ville canadienne a su protéger son environnement naturel, en limitant stratégiquement la croissance urbaine et en entretenant ses espaces verts, dont le Stanley Park.

Vancouver est très à la mode. Ces dernières années, la ville est devenue l’un des endroits au monde où la qualité de vie est la meilleure. L’éducation est excellente et le taux de chômage est pratiquement nul.

Il vous suffit d’explorer les façons de travailler et de voyager au Canada pour un Français et vous apprendrez beaucoup dans cette ville merveilleuse.

Tout au long de l’année, vous verrez des habitants et des visiteurs faire du jogging, du paddle board, de la natation, du ski et, en général, profiter du plein air, de la forme physique et de la vie. Pourquoi ne pas les rejoindre ?

San Francisco, États-Unis

Les habitants de la côte ouest sont très différents de leurs homologues de la côte est, et leur attitude traditionnellement plus décontractée est particulièrement attrayante pour les étudiants et les voyageurs. Je vous suggère donc de choisir la ville sauvage de San Francisco plutôt que New York pour affiner vos compétences en anglais et votre accent américain.

La ville offre des paysages magnifiques, une vie nocturne animée, une nourriture délicieuse, de nombreux trésors historiques et une ambiance formidable. San Francisco jouit également de l’un des modes de vie les plus sains de toute l’Amérique, des marchés bios et des restaurants débordant de plats végétariens et végétaliens, en passant par d’innombrables parcs et pistes cyclables à chaque coin de rue.

Vous n’avez toujours pas renoncé à New York ? Il est très difficile de résister à mettre New York dans une liste comme celle-là. En réalité, la quantité immense de francophone qu’il y a permet une immersion plutôt difficile, voire presque impossible dans certains cas. Le français y est beaucoup parlé et si vous vous challengez, vous pouvez y aller en vous débrouillant pour ne pas parler un mot d’anglais.

Venez essayer d’étudier à l’étranger avec Ynsitu! Leur rôle est de rendre le tourisme linguistique plus simple et plus accessible à tous.

A propos Kévin Costecalde 308 Articles
Passionné par la photographie et les médias, Kévin est chef de projet communication. En 2012, il a lancé le blog La Minute de Com, une excellente occasion selon lui d'étudier les réseaux sociaux et l'actualité. Curieux et touche-à-tout, Kévin aime les challenges, les voyages et l'ironie.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.