Pipi, Caca, Prout : une sélection d’albums très « caca boudin » pour les 3/4 ans

Pipi, Caca, Prout

ALBUMS JEUNESSE  — Vous voulez déclencher un éclat de rire chez un enfant de maternelle ? Essayez donc de dire « prout » ou « caca boudin ». Vous êtes à peu près sûrs de partir pour un tour. Les éditeurs jeunesse l’ont bien compris : entre l’acquisition de la propreté et l’adieu aux couches, l’enfant de trois/quatre ans s’intéresse énormément aux produits odorants de son petit corps…

Devenir « propre »…

Nombreux sont les albums à aborder la question du pot et de la fin des couches. Ici, notre Julia s’est particulièrement intéressée aux aventures de Simon et Gaspard, les célèbres lapins de Stephanie Blake. Dans Non, pas le pot !, Gaspard doit apprendre la continence pour être reconnu comme un grand par son aîné. Sans ça, impossible de le suivre aux tournois de billes ou à la piscine ! Alors Gaspard doit apprivoiser le pot et comprendre que ce n’est ni un chapeau ni un traîneau !

Qu’est-ce qu’on a pu lire cet album quand Julia se préparait à l’entrée en maternelle, et même maintenant elle ne boude pas son plaisir de retrouver les pitreries des deux petits lapins. Simon le réjouit tout particulièrement : pensez-vous, il dit « caca boudin » dans le générique du dessin animé tiré des albums !

Cet album met l’accent sur le côté « rite de passage », présentant le pot comme une étape nécessaire pour devenir grand et faire des trucs super sympas de grands. Cela peut aider à la continence en vue de l’école (ici, l’exemple de sa cousine déjà en primaire a été déterminant pour l’abandon des couches l’été avant la maternelle).

Non, pas le pot !, Stephanie Blake. L’école des loisirs, mai 2011.

Il y a un endroit spécifique pour faire ses besoins : devenir grand, c’est aussi apprendre qu’on ne fait pas caca n’importe où, n’importe quand… Et certainement pas sur la tête de la petite taupe !

Enfant des années 90 comme moi, vous avez sûrement lu enfant le célèbre De la petite taupe qui voulait savoir qui lui avait fait sur la tête. Sachez que trente ans après sa sortie, l’album a toujours autant de succès ! L’histoire est simple : lorsqu’une petite taupe sort de son terrier, un malpropre lui largue une bombe malodorante sur la tête. La taupe part donc en quête du malpropre pour se venger. Elle interroge le lapin, le cochon, la vache, le cheval, en substance tous les animaux de la ferme. Ce sont les mouches qui lui donnent la réponse : le coupable, c’est le chien du fermier ! La taupe peut donc se venger.

L’enfant, hilare, assiste à cette enquête scatologique et étudie les différentes manifestations fécales des animaux de la ferme. L’adulte appréciera l’étrange et paradoxale poésie du texte (il s’agit, après tout, de décrire des étrons !). Bref, on a assurément là un classique, quand un album jeunesse divertit sans problème deux générations différentes d’enfants sans prendre une ride…

De la petite taupe qui voulait savoir qui lui avait fait sur la têteWerner Holzwarth. Milan, mars 1993.

Apprivoiser les bruits de son corps

Pfffttt : rien ne fait davantage rire Julia que tout ce qui touche aux prouts. Pour cela, Tonnerre de prouts ! a récolté un franc succès. Le héros part au zoo mais tous les animaux sont pris de terribles flatulences. L’énorme bonus ? Il s’agit d’un livre sonore : l’enfant peut donc écouter les pets des éléphants, des lions, des singes… et même du papa de la famille à la fin ! Le parent se lassera bien vite, mais bon, après tout, on a l’habitude des livres sonores, alors ça ou autre chose…

C’est un album de divertissement pur, qui fait énormément rire à la fois notre fille de quatre ans et notre petite de deux ans. Il en faut peu, hein… Le texte passe vite à la trappe au profit des bruitages. Elles peuvent rester à l’écouter en boucle en rigolant comme des bossues !

Tonnerre de prouts !, Antoine Guilloppé et Ronan Badel. Gautier-Languereau, septembre 2015.

Dans la même foulée, Julia possède l’album Même les princesses pètent : un papa révèle à sa fille un immense secret. Les plus grandes princesses de l’histoire connaissent de terribles problèmes gastriques. Si Cendrillon a dû quitter le bal précipitamment, c’est parce qu’elle avait des gaz, si Blanche-Neige est tombée dans le coma, c’est à cause de la puanteur de ses propres émanations… Bref, vous avez saisi l’idée. Ravi, l’enfant découvre qu’absolument tout le monde pète… C’est visiblement à mourir de rire !

Même les princesses pètent, Ilan Brenman et Magali Le Huche. Glénat, avril 2015.

A propos Emily Costecalde 980 Articles
Emily est tombée dans le chaudron de la littérature quand elle était toute petite. Travaillant actuellement dans le monde du livre, elle est tout particulièrement férue de littérature américaine.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.