Le bureau des affaires non résolues : enquête sur des mutilations équines !

THRILLER ADO — Il y a deux ans, on avait adoré Lady Elliot Island, de Christophe Guillaumot. On retrouve aujourd’hui l’auteur – qui est également policier dans le civil ! – avec son nouveau roman policier destiné aux adolescents : Le bureau des affaires non résolues : un morceau de toi. 

Gaspard, 16 ans, est sur une mauvaise pente et enchaîne les (grosses) bêtises. Or, son âge ne le protège plus des suites judiciaires à ses errements. L’heure des comptes a sonné. Après une nouvelle énorme bêtise, la commissaire en charge de son cas lui propose un marché : plutôt que de passer par la case “prison pour mineurs”, elle intègre Gaspard au Bureau des affaires non résolues, un programme innovant de réinsertion. Le concept ? Associer un jeune délinquant à un enquêteur confirmé durant trois mois, période qu’ils doivent mettre à profit pour élucider un cold case de leur choix.
Gaspard est donc jeté dans les pattes de l’inspecteur Ruben Arcega, qui se passerait bien de ce jeune garçon un peu pénible. Assez vite, Gaspard s’intéresse à 128 faits divers anciens, 128 mutilations de chevaux dans la région toulousaine, une affaire qui le touche de près, son grand-père ayant perdu toute son écurie dans un incendie. Pendant ce temps-là, un agresseur en série fait trembler la métropole toulousaine… Toutes ces affaires seraient-elles liées ?

Lady Elliot Island avait été une très bonne découverte, et ce Bureau des affaires non résolues continue sur la même lignée !
Une fois qu’on a accepté l’aspect un peu invraisemblable de l’association délinquant-policier (qui est pourtant parfaitement justifié dans le déroulement du récit), on profite d’un roman policier fort bien troussé et très équilibré.

En effet, Gaspard est attendu au commissariat après les cours au lycée, à raison de deux heures par jour. Son contrat stipule qu’il réalisera du travail de bureau et de fouille dans les archives. Pourtant, son caractère rebelle trouve écho en celui de l’inspecteur et tous deux ne vont pas tarder à s’affranchir des règles en quittant le commissariat. D’ailleurs, plus l’on avance vers la fin, plus l’enquête prend le pas sur le reste.
Mais au début, justement, c’est ce reste qui a le plus d’importance, et c’est ce qui rend le roman si équilibré. Gaspard n’a pas la vie facile : il a redoublé, ce qui l’a isolé de ses amis et, pire, de sa petite amie. Son père a abandonné le foyer alors qu’il était enfant, et sa mère a sombré dans l’alcoolisme. Finalement, il ne tient que par sa bande d’amis avec qui il pratique l’urbex, et alimente un compte dédié sur Instagram. De fait, l’enquête sur les mutilations est vraiment mêlée à des préoccupations quotidiennes adolescentes parfaitement décrites.

Et ce mélange ne nuit pas du tout au suspense, bien au contraire. Celui-ci est parfaitement dosé : les courts chapitres consacrés à l’agresseur en série viennent ponctuer l’enquête menée par Ruben et Gaspard, instaurant un climat de malaise assez prenant. Parallèlement, plus on avance dans les chapitres, plus la tension augmente autour de l’enquête de Ruben et Gaspard, l’étau se resserrant autour de potentiels suspects. Au vu du sujet, prévoyez de passer par quelques scènes sanguinolentes et peu ragoûtantes, qui ne font qu’augmenter la tension générale.
Autre point qui rend le roman très prenant : le duo formé par Gaspard et Ruben. Entre le jeune insolent et l’inspecteur rude, les étincelles fusent dès le départ (et on comprend bien Ruben !). Et cela rend leurs échanges assez savoureux.

Bref, en deux mots comme en cent, voilà un excellent roman policier ! L’intrigue est bien menée, avec un suspense parfaitement dosé, qui fait que l’on tourne les pages sans s’en apercevoir ou presque ! Et le meilleur, dans tout ça ? Eh bien le roman se termine sur une petite mention “à suivre”, donc on attend désormais avec impatience cette suite !

 

Le bureau des affaires non résolues, tome 1, Un morceau de toi, Christophe Guillaumot. Rageot, 8 juin 2022.

A propos Oihana 653 Articles
Lectrice assidue depuis son plus jeune âge, Oihana apprécie autant de plonger dans un univers romanesque, que les longues balades au soleil. Après des études littéraires, elle est revenue vers ses premières amours, et se destine aux métiers du livre.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.