C'est tout chaud !

Le célèbre podcast Night Vale s’offre un roman !

INCLASSABLE — Tremblez, amateurs de l’étrange, de l’absurde, du bizarre : le célèbre podcast américain Night Vale est récemment devenu un roman, dont la version française vient de paraître aux éditions Bragelonne. C’est indéniablement un roman très attendu pour les fans de la communauté Night Vale, et qui s’offre de surcroît le luxe d’une citation élogieuse de Wil Wheaton (oui, la Némésis de Sheldon Cooper !).

Quid de Night Vale, le podcast à l’origine du roman ? L’idée, c’était de proposer une sorte d’émission de radio fictive pour la tout aussi fictive ville de Night Vale, où il se passe, avouons-le tout net, des choses très étranges. Au cœur du désert (près de la célèbre zone 51 ?), la bizarrerie de Night Vale peut se révéler tout entière : une adolescente qui ne vieillit pas, des anges qui squattent une des maisons de la ville, un gamin polymorphe, des gens qui étaient là hier et qui disparaissent aujourd’hui sans que personne ne bronche (ou presque)… La liste des choses étranges qui se passent à Night Vale est longue, très longue. Le roman le montre dès la première page, lorsque les auteurs, Joseph Fink et Jeffrey Cranor, nous montrent un mont-de-piété où tout, vraiment tout, peut être mis au clou. Même une larme.

Avec Night Vale, révisez votre définition de l’étrange. Pour les non-initiés, il est très difficile de rentrer dans le roman, tant les phrases absurdes rythment le récit. Nos amis anglo-saxons diront qu’une sacrée « suspension of disbelief » est nécessaire pour pouvoir apprécier sa lecture. Tous les lecteurs, à n’en pas douter, n’en seront pas capables. En effet, Bienvenue à Night Vale est un exemple à lui tout seul de l’idée même de surréalisme : les deux auteurs ont clairement repoussé les limites de la fiction. En fait, d’une certaine manière, on peut même dire qu’ils ont créé un nouveau genre de fiction. Quelque chose d’indéniablement inclassable, qui relève de l’expérimentation littéraire. A vous de voir si vous voulez tenter à votre tour l’expérience…

Bienvenue à Night Vale, Joseph Fink et Jeffrey Cranor. Bragelonne, mars 2016. Traduit de l’anglais par Claire Kreutzberger.

A propos Emily Costecalde (641 Articles)
Emily est tombée dans le chaudron de la littérature quand elle était toute petite. Travaillant actuellement dans le monde du livre, elle est tout particulièrement férue de littérature américaine.
Contact :Twitter

1 Commentaire le Le célèbre podcast Night Vale s’offre un roman !

  1. Ah, j’adore suivre le podcast 🙂 Alors j’espère très vite me plonger dans le roman. Je me dis que si je n’ai rencontré aucun problème avec « La cité des Saints et des Fous » de Jeff VanderMeer, celui-là devrait bien passer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*