Le Petit gâteau qui ne disait pas merci : belle leçon de politesse !

La politesse. Voilà un point que de nombreux enfants ont tendance à oublier : qui n’a jamais demandé à entendre le « petit mot magique » ?
Avec son premier album traduit en français, Rowboat Watkins devrait en remettre plus d’un sur le droit chemin !

C’est l’histoire d’un petit gâteau très malpoli, qui ne disait jamais merci ni s’il vous plaît. Il n’écoutait pas non plus ses parents, prenait ce qui ne lui appartenait pas et ne s’excusait jamais. Les petits gâteaux malpolis sont les terreurs des petits, et des parents.
Un jour, le petit gâteau malpoli se fait enlever par un gros cyclope de l’espace qui décide de s’en faire un chapeau. Chez les cyclopes, tout le monde dit s’il vous plaît et merci, et aime s’extasier devant les chapeaux originaux.

Le Petit gâteau qui ne disait pas merci mêle narration et dialogues présentés dans des petites bulles colorées. L’histoire est simple, facile à lire et drôlement bien menée. Pris à son propre jeu, le petit gâteau va bien finir par apprendre la politesse, de la plus délicieuse des façons. Le parti-pris est très original, et les enfants accrocheront certainement à cette histoire saugrenue d’apparence, mais très sensée !
Le dessin est à l’avenant : tout en rondeurs et en tons pastels, il renforce l’aspect loufoque de l’histoire. Les dialogues sont savoureux, les scènes drôles… et le propos parfaitement intelligible, même pour les tout-petits ! Vraiment, cet album est une belle réussite !

Le petit gâteau qui ne disait pas merci

Alors, vous en avez assez de cet enfant de votre entourage qui ne sait pas prononcer spontanément les petits mots magiques ? L’album de Rowboat Watkins devrait vous sauver la mise. Pour ne rien gâcher il est drôle, les dessins sont sublimes, le message passe bien et parents et enfants apprécieront l’histoire loufoque mais pertinente. On recommande chaudement, dès deux ou trois ans !

Le Petit gâteau qui ne disait pas merci, Rowboat Watkins. Seuil jeunesse, 12 février 2015. Traduit de l’anglais par Blandine Serret.

Par Oihana

A propos Oihana 518 Articles
Lectrice assidue depuis son plus jeune âge, Oihana apprécie autant de plonger dans un univers romanesque, que les longues balades au soleil. Après des études littéraires, elle est revenue vers ses premières amours, et se destine aux métiers du livre.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.